Distinction : Belinda Ayessa élevée au grade de Chevalier de l’Ordre de l’Etoile d’Italie

Lundi 27 Janvier 2020 - 12:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La directrice générale du Mémorial Pierre-Savorgnan- de- Brazza a été élevée au  grade de Chevalier de l'Ordre de l'Etoile d'Italie  par le président de la République italienne, Sergio Mattarella.

La cérémonie de remise des insignes dudit ordre, patronnée par l’ambassadeur d’Italie auprès de la République du Congo, Stefano De Leo, a eu lieu, le 25 janvier, au Mémorial Pierre-Savorgnan-de-Brazza, en présence du ministre de la Culture et des arts, Dieudonné Moyongo, et des ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques.

L’Etoile de l’Italie est une décoration civile prestigieuse accordée par décret du président de la République italienne à des personnalités qui se sont distinguées dans la promotion de l’amitié et de la collaboration entre l’Italie et d’autres pays, et particulièrement dans la préservation de la culture et la promotion des rencontres entre les cultures dans l’intérêt d’une coexistence pacifique et d’une compréhension entre les peuples.

Pour le diplomate  italien, cet évènement marque une date importante dans les relations entre l’Italie et la République du Congo et, est célébré avec tous ceux qui partagent les valeurs de la liberté, de l’égalité et de la fraternité incarnées par Pierre Savorgnan de Brazza, un Français d’origine italienne, un fils de l’Europe, passionné de l’Afrique, des traditions et de la fierté de ce continent qui devient de plus en plus stratégique pour les équilibres mondiaux.

Stefano De Leo a profité de l’occasion pour rappeler l’historique du  Mémorial placé au cœur de Brazzaville, qui depuis son inauguration en 2006, est devenu, avec le temps, un formidable point de référence qui évoque les rencontres mutuelles et respectueuses des peuples. Sa première pierre, a-t-il rappelé, avait été posée par les présidents congolais Denis Sassou N'Guesso ; gabonais Omar Bongo Ondimba ; français Jacques Chirac. Depuis son inauguration, l’Italie se reconnait aussi dans ce projet, dans ses valeurs et ses potentialités en offrant son soutien multiforme grâce surtout à l’ENI qui s’est engagée à étendre davantage cette structure sous les auspices et avec la collaboration active de tous les Italiens, entrepreneurs, religieux et professionnels dans différents domaines qui ont trouvé au Congo un second foyer.

Une décoration qui cadre avec l’anniversaire de la naissance de De Brazza

Après le port d’insignes, la Chevalier de l’Ordre de l’Etoile d’Italie, Belinda Ayessa, très émue, a fait savoir qu’en ce 25 janvier 2020, date anniversaire de la naissance de Pierre Savorgnan de Brazza, elle n’a pas seulement une pensée pour l’aventure d’une vie qui commença sur les hauteurs de Castel Gandolfo en Italie, mais aussi, à la suite, aux années qui permirent au jeune Pierre de se former et de se forger une personnalité à la mesure de l’idée qu’il se fit du monde.

« C’est ce jour que vous avez choisi, monsieur l’ambassadeur, pour me remettre la distinction honorifique de l’Ordre de l’Etoile d’Italie. Tout à l’heure, alors que vous prononciez votre mot de circonstance, je vous écoutais avec mes yeux, comme dirait Paul Claudel. Et puisque vous m’avez remis la décoration au nom du président de la République italienne, son excellence monsieur Sergio Mattarella, peut-être sans le vouloir, et sans le savoir, vous m’avez introduite dans sa résidence officielle, au palais du Quirinal. J’y fais donc mon entrée avec honneur, fierté et humilité », a déclaré l’heureuse distinguée.

« Si je peux me tenir devant vous en cette circonstance, c’est grâce à celui sans lequel le Mémorial Pierre-Savorgnan- de- Brazza ne serait jamais devenu ce qui me vaut la distinction de l’Ordre de l’Etoile d’Italie. J’ai cité, son excellence Denis Sassou N’Guesso, président de la République du Congo. Il a toujours voulu voir cette institution devenir le creuset d’une activité qui rassemble, qui éduque, qui crée des liens, et qui rayonne. Je lui adresse, respectueusement, en ce jour hautement symbolique, mes remerciements les plus sincères au moment où cette cérémonie vient raviver les relations entre l’Italie et le Congo », a-t-elle indiqué.

Belinda Ayessa a rendu également hommage à un grand roi, qui a marqué, de façon exceptionnelle, l’histoire du Congo, le Makoko Ilo 1er. C’est lui qui, en son temps, permit à De Brazza de mener à bien sa mission en terre congolaise. De même qu’elle s’est inclinée devant la mémoire de Gaston Ngouayoulou, 16è roi de la dynastie des Makoko, qui a contribué fortement, à la réécriture de cette page de l’histoire. Sans oublier un homme avec lequel ils ont mené cette aventure ensemble, Jean Paul Pigasse, directeur général des Dépêches de Brazzaville.

 

Bruno Okokana

Légendes et crédits photo : 

Photo : Belinda Ayessa posant avec l’ambassadeur et le personnel de l’ambassade d’Italie au Congo (crédit photo/DR)

Notification: 

Non