Distinction : Bill Kouélany, lauréate du prix Prince Claus 2019

Lundi 9 Septembre 2019 - 19:01

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’artiste plasticienne et écrivaine congolaise figure parmi les sept lauréats primés par la fondation basée au Pays-Bas.

L’œuvre artistique de Bill Kouelany a séduit le jury du prix Prince Claus, une distinction hollande. Autant dire que le caractère novateur de ses créations a de l’écho au-delà des frontières nationales. Son dévouement pour la culture date des années 1980 lorsqu'elle a commencé ses premiers pas en la matière.

Arrivée à maturité et débordante de créativité, Bill Kouelany met en place un centre d’art contemporain en 2012 à Brazzaville, capitale du pays où elle est née en 1965. Ce centre offre un espace, du matériel et des équipements aux artistes congolais et étrangers.  Ils s’y réunissent pour exprimer et expérimenter ensemble des idées ainsi que des univers différents. Les questions de genre ne sont pas mises en marge puisque les opportunités sont données aux femmes à travers l’octroi de bourses de résidence.

Bill Kouélany est, par ailleurs, initiatrice de la Rencontre internationale d’art contemporain (Riac) depuis déjà huit ans. Elle fait également participer de jeunes artistes au programme off de la Biennale de Dakar, leur ouvrant ainsi les opportunités de carrière. Associant souvent de multiples formes d’art : l’écriture, le collage, la peinture et la scénographie, l’artiste est devenue aujourd’hui une grande figure dans la peinture et l’écriture.

D’autres artistes primés

Le grand prix Prince Claus revient à Kamala Ibrahim Ishag, artiste plasticienne soudanaise qui bénéficiera d’une somme de 100 000 euros, tandis que les prix Prince Claus, avec à la clé 25 000 euros, ont été décernés à Bill Kouélany du Congo-Brazzaville, Manuel de Rivero du Pérou, Sheikha Hoor Al Qasimi des Emirats du Sharjah, Sandra den Hamer des Pays-Bas et Amar Kanwar de l’Inde. Monica Ojeda Franco, écrivaine équatorienne, est le prix nouvelle génération 2019. A cet effet, elle recevra 20 000 euros comme récompense.

Quoique la fondation ne s’attarde pas sur le genre, cette année, tous les lauréats sont des femmes ou des organisations dirigées par des femmes. « Les nominations reçues et la sélection finale du comité des Prix, édition 2019, réaffirment une fois encore la place de plus en plus importante des femmes à l’avant-garde des innovations, des idées nouvelles et des initiatives originales. Ces prix sont la reconnaissance du caractère remarquable de leurs réalisations et de leur impact, non seulement sur la vie des filles et femmes, mais surtout sur la société dans son ensemble », a déclaré Joumana El Zein Khoury, directrice de la fondation Prince Claus.

Dans le cadre de la remise des prix, le 4 décembre au Palais Royal, les lauréates raconteront, la veille, leurs histoires à « Louder than Words », un talk-show public à la Compagnie théâtre, à Amsterdam.

Notons que le prix Prince Claus est une distinction internationale qui rend hommage à des personnes individuelles et des organisations visionnaires pour l’excellence et le caractère de leur travail dans le domaine de la culture et du développement, afin d’accroître la conscience culturelle et de stimuler les échanges entre culture et développement. Les activités et les publications se font en collaboration avec des personnes et des organisations qui travaillent principalement en Afrique, en Asie, en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Merveille Atipo, stagiaire

Légendes et crédits photo : 

Bill Kouélany, récipiendaire du prix

Notification: 

Non