Distinction : Dikembe Mutombo honoré par le centre Martin-Luther-King

Lundi 21 Janvier 2019 - 18:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’ancienne star de la NBA, haute de 2m18 et originaire de la République démocratique du Congo, a reçu le « Yolanda D. King Higher Ground Award », l’une des plus grandes récompenses du centre, le 19 janvier, dans le cadre de la soirée de gala des lauréats de « The salute to greatness Awards », organisée au Hyatt Regency Atlanta.

 

« The salute to greatness », décerné dans le cadre des commémorations de l’anniversaire de Martin Luther King, récompense les individus ainsi que les organisations nationales et internationales qui incarnent l’excellence en leadership et ont démontré leur attachement aux principes de l'illustre disparu. « J’ai été vraiment honoré d’accepter le Yolanda D. King Higher Ground Award. Comme l’a dit le Dr King en 1964: « Aucun individu ni aucune nation ne peut être grand s’il n’a pas à se préoccuper du  "moindre d’entre eux". La conviction que les hommes sont faits à l’image de Dieu et qu’ils sont des âmes d’une valeur métaphysique infinie, héritiers d’un héritage de dignité et de valeur est profondément ancrée dans la fibre de notre tradition religieuse. Si nous ressentons cela comme un fait moral profond, nous ne pouvons pas nous contenter de voir des hommes affamés, victimes de la faim et de problèmes de santé lorsque nous avons les moyens de les aider », a déclaré l’ancienne star de la NBA sur son compte Instagram.

Chief blocking officer

Depuis le 16 janvier, Dikembe Mutombo a rejoint la société de cybersécurité de Cheq comme « chief blocking officer ». Il est également au centre de la nouvelle campagne publicitaire lancée à la même date par l’entreprise. « La réputation de Dikembe et ses compétences légendaires en matière de défense illustrent bien ce que Cheq fait des millions de fois par jour dans la publicité numérique: empêcher les publicités d’être diffusées dans des environnements peu recommandables. Pendant des années, Dikembe a protégé les paniers de basket-ball et nous protégeons les marques. Nous sommes une alliance parfaite et maintenant nous sommes comme une famille. Nous espérons également bénéficier de la sagesse et de la mentalité de vainqueur de Dikembe qui fait désormais partie intégrante de notre équipe de conseil », a déclaré Guy Tytunovich, directeur général de Cheq.

Outre les annonces promotionnelles, la campagne actuellement en ligne est centrée sur une vidéo mettant en vedette la star du sport. Elle débute avec Dikembe Mutombo qui s’adresse au public: « bonjour mes amis. Je suis Dikembe Mutombo, et Cheq m’a nommé « chief blocking officer », parce que je sais comment « bloquer », fait savoir l’ancien basketteur qu’on peut observer dans des scènes hilarantes, bloquant quelque chose. « Lorsque le Cheq m’a proposé de devenir le responsable du blocage, j’ai tout de suite été intrigué. Ce n’est pas simplement un autre accord de parrainage de célébrités. C’est vraiment le match parfait entre le porte-parole et l’offre de l’entreprise. Je suis fier de faire partie de l’équipe du Cheq », a signifié Mutombo Dikembe.

L’un des meilleurs défenseurs de l’histoire de la NBA

Ce dernier est considéré comme l’une des légendes et l’un des meilleurs défenseurs de l’histoire de la NBA américaine, où il a évolué pendant dix-huit ans, jouant pour plusieurs clubs : les Nuggets de Denver, Seattle SuperSonics, les Atlanta Hawks, les Philadelphia 76ers, les New Jersey Nets et les New York Knicks. Il a pris sa retraite en 2009 alors qu’il jouait pour les Rockets de Houston. Son célèbre « Finger wag » (signe du doigt pour dire « Non » ou « Not in my house »), après avoir bloqué les tirs de ses adversaires, parmi lesquels les plus célèbres attaquants de la NBA et de la fameuse « Dream Team des USA, comme Michael Jordan, a inspiré de nombreux autres basketteurs et athlètes dans différents sports.

Oeuvres caritatives

Mutombo Dikembe est titulaire d’un double diplôme en linguistique et diplomatie de l’université de Georgetown, aux Etats-Unis. Il parle couramment neuf langues: le français, l’espagnol, le portugais et l’italien ainsi que cinq langues africaines. Né à Kinshasa en 1966, il est arrivé aux États-Unis en 1987 avec une bourse d’études pour fréquenter l’Université Georgetown de Washington, DC. A sa deuxième année , l’entraîneur John Thompson l’a invité à faire des essais pour la célèbre équipe de basket-ball de l’université.

Il est le président de la Fondation Dikembe-Mutombo qu’il a créée en 1997. Etablie à Atlanta, en Géorgie, la fondation a pour mission d’améliorer la santé, l’éducation et la qualité de vie des habitants de la République démocratique du Congo. L’un des projets majeurs a été la construction à Kinshasa de l’hôpital Biamba-Marie- Mutombo (du nom de sa mère) qui a débuté ses activités en décembre 2007. L’établissement a déjà traité plus de cent mille persones, hommes, femmes et enfants.

Mutombo Dikembe a été le premier jeune émissaire du Programme des Nations unies pour le développement. Il a également siégé au conseil consultatif du Fogarty international center des National institutes of health.  Il siège actuellement aux conseils d’administration du Centre national de la constitution, d’Opportunity international, de Special olympics international et d’Unicef Etats-Unis. Mutombo a également été conseiller et consultant auprès de Freeport McMoRan et auprès de Hewlett-Packard.

Ancien porte-parole de Care, l’agence internationale de secours, Mutombo Dikembe s’est rendu dans les camps de réfugiés somaliens dans le nord du Kenya en 1993, accompagné du commissaire de la NBA, David Stern, et de ses collègues de Georgetown ainsi que des célèbres basketteurs Patrick Ewing et Alonzo Mourning au Cap et à Johannesburg.

En 2018, Mutombo Dikembe a reçu le prix « Sager strong », décerné chaque année par la NBA à une personne qui a été un pionnière tout en incarnant le courage, la foi, la compassion et la grâce.

En 2015, il a fait son entrée au au NBA hall of fame, optant pour David Stern pour son discours d’intronisation. En 2016, en son honneur, son maillot a été retiré par l’équipe des Atlanta Hawks, exemple suivi par les Nuggets de Denver.

 

 

 

 

D’autres prix reçus par Mutombo Dikembe

 

Goodemote Humanitarian Award – the Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health en 2011

Big Brothers Big Sisters NYC – Achievement in Public Service Award – 2011

Steve Patterson Award for Excellence in Sports Philanthropy by the Robert Wood Johnson Foundation – 2010

The John Thompson Jr. Legacy of a Dream Award – 2010

The Ellis Island Family Heritage Foundation Award – 2010

Patrick Ndungidi

Légendes et crédits photo : 

Quelques photos de l’événement

Notification: 

Non