Distraction : Désy Park Congo organise une foire artisanale et artistique à Brazzaville

Jeudi 23 Janvier 2020 - 20:12

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Contrairement aux kermesses, les foires ne sont pas souvent organisées à Brazzaville. Ce vide a inspiré un groupe de jeunes entrepreneurs Désy Park Congo et Unité Sociale à se lancer dans une telle aventure, le 25 janvier, à l’espace Pierre-Savorgnan-de-Brazza.

L’initiative est partie de Désy Prince A. Bibimbou, promoteur du concept qui pense occuper les enfants pendant deux jours en leur offrant des formations en maquillage, en dessin et assisteront à des transformations agroalimentaires faites par Sophie de Pointe-Noire et Exaucée Ngala. Une autre femme viendra pour le métissage, le rhabillement des tissus avec des bijoux.

En dehors de l’artisanat, le volet artistique portera sur l’exposition de tableaux par des jeunes talents. Le groupe Kuwa Intellect fera des dessins à la main. Ce  dernier proposera aux visiteurs des portraits à l’instant même pour ceux qui le désireront. Il y aura le groupe Kuwa Intellect. Mode création sera aussi de la partie ainsi que Brazza Intellect. « Je vous assure que c’est impeccable. Mode création fait, par exemple, des tableaux, des rhabillements avec le papier peint au niveau des bureaux », a déclaré Désy A. Prince Bibimbou

Au-delà, les enfants auront droit à des formations en impressions 3D. Ils vont apprendre à faire des porte-clés en plastique avec du matériel durable. Parallèlement à ça, les enfants vont s’amuser dans des châteaux gonflables et des trampolines. Toutes les conditions sont donc réunies pour que les enfants ne s’ennuient pas pendant ces deux jours puisque l’activité prend fin le lendemain, le 26 janvier. Pour mieux les égayer, Robinson Solo, une slameuse de renommée internationale, sera présente pour leur raconter des histoires édifiantes avec une dose consistante d’humour.  Il est prévu des ateliers de maquillage que « je vais animer personnellement », a déclaré Désy Prince A. Bibimbou.

Ce jeune à l’esprit ouvert et à l’inspiration innovante est également dans le maquillage artistique depuis trois ans. Ce type de maquillage est fait lors des carnavals, des fêtes. Il se fait avec la peinture à eau mise sur la peau ou encore avec de la gouache. « Cette passion a été suscitée en moi par une Française. J’ai été attiré par sa façon de faire. Pour moi, c’était comme un coup de foudre. Elle m’a formé en ligne et, en même temps, je ne voyais pas cet art être fait ici au Congo. A Brazzaville non plus, particulièrement », a expliqué Désy.

Pour la réussite de cette première édition, les organisateurs se plient en quatre pour atteindre le plus de monde. Ils ont mis des stratégies de communication dont le contenu n’a pas été dévoilé. Cependant, ils rassurent qu’ils continuent à se battre pour arriver à leurs fins. Il faut régulièrement l’organisation des foires au lieu des Kermesses qui proposent plus d’alcool, de nourriture et une musique à même de nuire à l’environnement. Par contre la foire a un double public, elle rassemble les enfants et les adultes autour des activités ludiques, intellectuelles. Et pour le cas de cette foire, il n’y aura pas d’orchestres qui se produiront en public. « Seulement une petite musique à voix basse pour rester dans l’esprit de la foire », a-t-on appris.

                                      

Achille Tchikabaka

Légendes et crédits photo : 

1- Une vue de la foire en construction 2- Désy Prince A. Bibimbou

Notification: 

Non