District de Mindouli : la population informée du risque de la rage

Lundi 30 Septembre 2019 - 19:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Des cas de rage canine et humaine ont été enregistrés dans la localité, suscitant l'inquiétude des pouvoirs publics. D’où l’organisation, le 28 septembre, d’une campagne de sensibilisation autour des mesures de prévention de la maladie.  

L’activité a été initiée par les ministères de l’Agriculture et de la Santé, la communauté urbaine de Mindouli, dans le département du Pool, en partenariat avec l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), ainsi que l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

L’organisation de cette campagne coïncide avec la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la rage, dont le but est de sensibiliser la population à la prévention de la zoonose majeure et d’atteindre « zéro décès humain dû à la rage d’ici à 2030 », à travers l’approche « One health / Une santé » au Congo.

Le public a pu assister à des exposés sur la maladie et les suspicions des cas de rage canine et humaine enregistrés dans la localité de Mindouli. De même, des rencontres ont été initiées avec les chefs de quartier, les chefs religieux, les agents de santé, de l’agriculture et de la force publique.

Cette activité est alignée sur le troisième axe prioritaire du cadre de programmation pays 2019-2022 entre la FAO et le gouvernement du Congo intitulé « Développement des réponses pour l’approche "une seule santé" et le renforcement de la résilience des groupes vulnérables face aux urgences, aux crises et aux catastrophes».

Notons que la rage est une maladie infectieuse et transmissible affectant non seulement les espèces animales à sang chaud dont les carnivores (chiens, chats …), mais aussi l’homme. D’après l’OMS, les enfants de moins de 15 ans sont particulièrement exposés à cette maladie et que les cas de rage humaine sont dus à plus de 99% aux morsures de chiens enragés.

Le thème de la treizième Journée internationale de lutte contre la rage est « La rage : vacciner pour l’éliminer ». L’objectif étant de contribuer au renforcement de la collaboration intersectorielle et multidisciplinaire de toutes les parties prenantes impliquées, y compris la population, dans l’élimination de la maladie.

Dominique Mpambou et Séville Mombo (stagiaires)

Légendes et crédits photo : 

Des chiens errant

Notification: 

Non