E-journalisme: les promoteurs envisagent d’identifier les médias en ligne

Samedi 15 Août 2020 - 14:53

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’ambition de recenser les médias en ligne évoluant au Congo a été dévoilée le 14 août, par l’initiateur de l’atelier E-journalisme, Michaël Gatsé Khoumou, accompagné de l’Event manager de la plate-forme Boost, Elwin Gomo lors d’une séance de travail avec le ministre de la Communication et des Médias, Thierry Lézin Moungalla.

L’objectif est d’avoir une base de données des professionnels de médias évoluant dans le domaine du numérique, ont indiqué les promoteurs du E-journalisme. Selon eux, il s'agit de valoriser le respect de l’éthique et la déontologie en matière d'information.  

Les jeunes reprochent aux communicateurs en ligne le non-respect des règles de la profession. A cet effet, ils envisagent accompagner les médias afin de lutter contre les fakes-news; mener un plaidoyer au ministère de la Communication en vue de la reconnaissance du travail des médias en ligne par le biais des textes juridiques.

L’échange a porté sur la professionnalisation des médias en ligne, la transition des médias traditionnels vers le numérique, l’identification des médias en ligne et bien d’autres.

A cet effet, les jeunes ont annoncé la tenue des ateliers du E-journalisme le 23 septembre prochain, dans le respect des gestes barrières édictées par les autorités suite à la pandémie du coronavirus. Les apprenants bénéficieront des enseignements sur le modèle économique dans le domaine, l’élaboration des projets et des ateliers de formation en fonction de leurs besoins, ont-ils indiqué.

Le ministre Thierry Lézin Moungalla a, de son côté, félicité l’initiative des jeunes, tout en les appelant au dépassement avec une approche fondée sur la maîtrise de l’outil numérique et la création de nouveaux métiers.

Abordant la question de la loi 2001 relative à la liberté de l'information et de la communication, le ministre a souhaité l’évolution de cette loi qui n’intègre pas les métiers en ligne, ni les conséquences juridiques de l’existence des activités en ligne.

Il a, par ailleurs, assuré que le recensement des acteurs en ligne est attendu au ministère pour être transmis à la direction générale de l’administration de l’information.

Thierry Lézin Moungalla a invité les jeunes à présenter les résolutions et propositions de l’évolution de la loi qui s’orientera vers la prise en compte de toutes les problématiques notamment les lois portant sur la cyber- criminalité, la protection sur les données personnelles qui sont une denrée économique rare.

Notons que la plate-forme E-journalisme est constituée d'un reseau des communicateurs, juristes et bien d'autres acteurs. 

 

 

   

Lydie Gisèle Oko

Légendes et crédits photo : 

Les promoteurs du E-journalisme en séance de travail avec le ministre (Adiac)

Notification: 

Non