E-Work: cinq métiers lucratifs du net

Samedi 14 Juillet 2018 - 13:52

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’arrivée d’internet n’a pas seulement servi à briser les barrières de commutations dans le monde mais a aussi créé d’innombrables opportunités toutes aussi innovantes les unes que les autres. Que vous souhaitiez débuter une activité à plein temps ou arrondir vos fins de mois, internet offre plusieurs moyens d’exercer en ligne. Nous en avons ciblé cinq.

Enseignant en ligne

Donner des cours en ligne s’avère de plus en plus lucratif qu’être dans les salles de classes ou dans les amphis. Les personnes exerçant ce noble métier, hélas souvent malmenées dans de nombreux pays africains, trouvent désormais leur voie sur internet. A la différence du professeur qui dispense des cours à domicile ou dans une école, l’enseignant par correspondance ne rencontre jamais directement ses élèves. Il travaille à distance. Tout comme un enseignant classique, son rôle est d’instruire l’étudiant, de développer ses connaissances dans une matière donnée et de le faire progresser.

Il lui apporte son aide tout autant qu’un de ses collègues en présentiel, par messagerie instantanée ou mail. Il prépare un cours, l’envoie, reçoit en retour des devoirs qu’il corrige et annote. Les cours peuvent être dispensés par écrit ou par voie de vidéo conférence.  Le site « JeWanda » cite en exemple Deanna Jump, une enseignante de l’école maternelle qui, après avoir vendu ses plans de leçon à d’autres enseignants sur le site « teacherpaysteachers », est devenue millionnaire de par ses revenus mensuels. Ceux-ci par mois s’élevaient à 54 900 000 F CFA.

Développer des applications

Le jeune ougandais de 22 ans, Abdu Sekala, est devenu millionnaire en concevant des applications de téléphonie mobile. Lorsqu’il a conçu son application « Wordbook », Nokia a profité de l’occasion pour intégrer le module dans sa boutique d’achat d’applications en ligne, OVI, l’équivalent d’iTunes chez Apple. Grâce à son partenariat avec Nokia et les recettes publicitaires, les revenus du jeune entrepreneur ougandais s’élèvent aujourd’hui à 498 850 000 000 de FCFA.

Vous pouvez donc réussir financièrement votre vie en créant des applications pour peu qu’elles soient utiles à un large public.

Assistant virtuel

Un assistant virtuel est une personne qui va apporter ses services à une entreprise ou à un particulier. Elle est disponible pour son employeur, en ligne, et va effectuer toutes les tâches qui lui sont confiées : il peut tout aussi bien s’agir de trouver un appartement que de trouver la meilleure offre pour un voyage ou même de rappeler à l’employeur ce qu’il doit faire. Dans certains cas, une bonne maîtrise de l’informatique est nécessaire, de même que des compétences en matière de communication tant écrite qu’orale ainsi qu’une connaissance du monde actuel de l’entreprise quand l’employeur est une société. Un assistant virtuel facture ses services à l’heure, au contrat pour un travail précis ou sur la base d’un forfait mensuel.

Youtubeur

Le réseau YouTube est aussi un el dorado pour ceux qui veulent se lancer à leur compte. Il suffit de créer une chaîne YouTube, des contenus attrayants et mettre une stratégie efficace pour gagner en popularité. Munis de persévérance et de créativité, vous gagnerez peut-être cinquante millions de francs CFA, comme ce petit garçon de 9 ans qui, de par sa chaîne « EvanTubeHD » avec plus de 2,5 millions d’abonnés et 1,7 milliard de vues, ou comme la jeune comédienne nigériane Emmanuela avec plus d’un million d’abonnés et des vidéos à près de dix millions de vues.

Blogueur

Blogueur est un travail à domicile de plus en plus répandu avec le développement du net 2.0. Un blogueur est une personne qui émet des avis ou produit des articles sur son site personnel (blog) et les partage ensuite avec des internautes. L’activité est devenue rentable au point où de nombreuses personnes se sont consacrées à l’activité de blogging. C’est le cas de la jeune blogueuse nigériane, Linda Ikeji, dont la fortune s’élèverait à dix millions de dollars. Chaque jour, au moins 450 000 personnes visitent son blog, « Linda Ikeja Blog ». De quoi générer un revenu de 1 210 000 F CFA, soit deux mille deux cents dollars. Ses revenus mensuels, quant à eux, s’élèvent à 37 400 000 F CFA, selon le blog « JeWanda ».

Le blog génère des revenus grâce à la publicité qui se fait par différents biais (placement de liens, articles sponsorisés, affiliation ou encore adsense), une fois que le blog a une certaine renommée.

 

 

Durly Emilia Gankama

Légendes et crédits photo : 

Illustration

Notification: 

Non