Ebola: deux cas à haut risque signalés à Butembo

Lundi 11 Novembre 2019 - 16:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Un homme âgé de 45 ans, en provenance de Kabasha, dans la zone de santé de Kalunguta et son fils de 10 ans ont été interceptés au point de contrôle Maboya, dans la province du Nord-Kivu

 

 

Selon le bulletin du Comité multisectoriel de la riposte à la maladie d'Ebola du 11 novembre, l'homme a été vacciné et est à son dix-septième jour de suivi. Asymptomatique lors de son interpellation, il a été remis à l’équipe de la surveillance épidémiologique.

Quant à son fils, qui est également à son dix-septième jour de suivi, il n’est pas vacciné. A son interpellation, il a présenté la fièvre à 40,1°C, l’asthénie physique, l’ictère, la douleur abdominale, l’anorexie et le vomissement. Il a été conduit au Centre de traitement Ebola de Butembo. L'enfant et son père ont le même cas source qui était confirmé positif, le 23 octobre dernier, à Kalunguta.

Rappelons que, depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de trois mille deux cent quatre-vingt-sept dont trois mille cent soixante-neuf confirmés et cent dix-huit probables, pour deux mille cent quatre-vingt-treize décès. Parmi ces décès,  deux mille soixante-quinze ont été confirmés et cent dix-huit probables.  Mille soixante-quatre malades guéris ont été réintégrés dans la communauté par les équipes de riposte.  La situation épidémiologique révèle par contre que quatre cent quatre-vingt-deux cas suspects sont en cours d’investigation.

Un nouveau cas confirmé a été rapporté au Nord-Kivu, dans l’aire de santé de Mabalako, et un nouveau décès communautaire signalé dans la même aire de santé. Aucun décès confirmé n’a été enregistré et aucune personne guérie n’est sortie des centres de traitement Ebola. Il est à noter qu’aucun agent de santé ne figure parmi ces nouveaux cas confirmés.

Blandine Lusimana

Notification: 

Non