Éducation : la première cité scolaire du Congo inaugurée au Kouilou

Lundi 29 Janvier 2018 - 18:12

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L'important ouvrage rélaisé au village Yanga, dans le district de Madingo Kayes, a été mis en service le 27 janvier par le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Anatole Collinet Makosso.

La cité scolaire de Yanga est équipée d’un bâtiment de six salles de classe pour un cycle primaire complet, d’un internat d’une capacité de près de trois cents élèves, répartis dans quatre et cinq salles, d’une salle multimédia, d’une salle de soins, d’un magasin de stockage, d’un réfectoire, d’un bloc sanitaire, d’un jardin potager, d’un bloc administratif et des logements d’enseignants. Elle est alimentée en eau par un forage, et en électricité par un groupe électrogène ainsi que des panneaux solaires.

L’alimentation scolaire des internes est assurée d’une part, par les élèves eux-mêmes au travers des jardins et champs de l’école, et d’autre part, par des cadres ressortissants de la localité, les parents d’élèves, les associations et les entreprises au travers de divers dons.

La vision du ministère est de créer, à terme, au moins une cité par district. Les objectifs visés par ce regroupement des écoles en une seule sont: l’élimination progressive du déficit en personnel enseignant; la concentration et la maîtrise de l’action pédagogique et de l’effort; l’accessibilité à l’éducation pour tous et l’élimination des inégalités; la suppression progressive des classes multigrades; l’amélioration des conditions d’apprentissage par la prise en charge totale des élèves en zone rurale; l’amélioration des rendements scolaires; la création des conditions d’unité et de solidarité; la réduction de l’abandon scolaire avant la fin du cycle; le suivi sanitaire des écoliers; la participation des parents et des communautés de base à l’ouverture et la gestion des banques alimentaires.

Dans son mot de circonstance, Nicole Patricia Poaty,  directrice départementale de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation au Kouilou, a salué la dextérité du ministère du tutelle qui traduit dans les faits la vision du président de la République et de son gouvernement en matière éducative.

Constatant pour sa part l’adhésion à ce projet de l’ensemble de la communauté rurale et des parents d’élèves, le ministre Anatole Collinet Makosso a rappelé que son département ne met en œuvre que la politique du président de la République renouvelée en 2009, à travers son ouvrage intitulé "L’Afrique enjeu de la planète". «Dans cet ouvrage, le président de la République pensait que l'on pouvait s’appuyer sur les zones rurales en vue de développer un système éducatif de qualité qui amène les enfants d’Afrique à grandir en s’appuyant sur leurs valeurs culturelles qui amèneront ces derniers à mieux comprendre les enjeux du développement durable à travers la proximité de l’humain et l’environnement », a indiqué le ministre.

La cité scolaire de Yanga est construite sous les cendres de l’ancienne école primaire de ce village, créée en 1943 et dont les activités furent arrêtées en 2010 à cause de la vétusté des installations scolaires et du manque d’enseignants. Celle-ci a été réalisée grâce au financement de l’Etat congolais, à travers la société internationale  Sarlu.

Les cités scolaires sont des regroupements des écoles traditionnellement disséminées sur un rayon de moins de dix kilomètres et dont les effectifs totaux n’atteignent pas trois cent cinquante élèves. Elles obéissent à une vision de modernisation de l’école, en vue d’offrir aux écoliers des zones rurales de bonnes conditions d’apprentissage et de réduire le taux de redoublement, d’abandon et de décrochage des études.

Notons que le ministre Anatole Collinet Makosso avait à ses côtés Louis Bakabadio, conseiller spécial du chef de l’Etat à l’éducation. La cérémonie d'inauguration a été marquée par un planting d’arbre et la remise des kits scolaires aux écoliers par les membres de la cour royale de Loango. Des écoliers venus  du village d’Ondebe, dans le département de la Cuvette, ont été invités à cette manifestation.

 

 

Séverin Ibara

Légendes et crédits photo : 

Photso Adiac: 1-Le ministre procédant à la coupure du ruban symbolique 2- La cité scolaire de Yanga

Notification: 

Non