Education : le cardinal Fridolin Ambongo exhorte à la prise en charge immédiate des enseignants non payés

Samedi 14 Décembre 2019 - 16:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Encourageant le président de la République, Félix Tshisekedi, à matérialiser toutes ses ambitions déclarées, particulièrement  la gratuité de l’enseignement de base, l’archevêque de la ville de Kinshasa invite les autorités du pays à ne pas attendre le mois de février prochain pour le paiement des salaires dus aux enseignants.

Le cardinal Fridolin Ambongo  voudrait voir tous les enseignants non payés recevoir effectivement leurs salaires mensuels. « Pour nous, c’est une grande préoccupation », a-t-il dit, le 13 décembre, réagissant au discours du chef de l’Etat devant les députés et sénateurs réunis en congrès. « On ne doit pas attendre le mois de février ou mars, pour les prendre en charge », a-t-il conseillé, ajoutant qu'il s'agit des pères et de mères de familles. Il a assuré, par ailleurs, de travailler avec le président de la République « pour que cette solution soit trouvée le plus vite possible ».

Rappelons que le chef de l'Etat a affirmé, dans le cadre de la gratuité de l’enseignement de base et pour mettre fin à la prise en charge des enseignants par les parents, avoir instruit le gouvernement, depuis septembre dernier, pour réajuster les rémunérations du personnel enseignant ainsi que des frais de fonctionnement des écoles et bureaux gestionnaires. Il a également fait savoir que son cabinet est engagé dans les pourparlers avec les gestionnaires des écoles conventionnées catholiques et le ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, « pour apporter des réponses idoines à la prise en charge des enseignants non payés et les nouvelles unités ainsi qu’à l’insuffisance des infrastructures scolaires ».

Sur les 132 617 enseignants non payés, à en croire le président de la République, le gouvernement a pris en charge, depuis septembre, de 34 740 d’entre eux dans le secteur du primaire et les 97 877 enseignants non payés de la maternelle, du secondaire et des bureaux gestionnaires sont programmés pour le premier trimestre 2020. Félix Tshisekedi a aussi promis la prise en charge des nouvelles unités, après leur identification, au courant du deuxième trimestre de l’année prochaine.

Lucien Dianzenza

Notification: 

Non