Education : une tripartite pour réexaminer l’éventualité d’une reprise des cours

Lundi 27 Avril 2020 - 15:48

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La réunion prévue au courant de la semaine mettra autour d’une table les représentants de la Primature, du gouvernement et le comité de la riposte au coronavirus.

 

La question de la reprise des cours à l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) a été débattue, en début du week-end dernier, en conseil des ministres. A l’issue de cette réunion du gouvernement, il a été indiqué qu’une tripartite sera tenue au courant de la semaine, en vue de réexaminer la question d’une éventuelle reprise des enseignements sur toute l’étendue du pays. Cette dernière tenue sur instructions du chef de l’État  mettra autour d’une table la Primature-le ministère de l’EPST ainsi que le comité chargé de la riposte au coronavirus.

Selon un communiqué publié le week-end et attribué à la cellule de communication du ministère de l’EPST, c’est à l’issue de cette réunion tripartite que toutes les parties prenantes du secteur éducationnel seraient, quant à elles, fixées sur l’éventualité d’une reprise des cours dans le primaire, secondaire et technique. Il est rappelé que, contrairement à une rumeur qui avait circulé, jusqu’ici, aucune date n’a officiellement été fixée pour la reprise des activités scolaires dans le pays, après la fermeture, sur décision du chef de l’Etat, de tous les établissements scolaires sur l’étendue du territoire de la République démocratique du Congo (RDC), dans le cadre de la riposte au Covid-19. Il est noté que c’est depuis le 18 mars dernier que le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, décrétant l’état d’urgence sanitaire dans tout le pays, avait pris cette décision de la fermeture de tous les établissements scolaires, pour mettre une barrière contre la propagation du coronavirus. De son côté, le ministre chargé de ce secteur avait rassuré, dans une intervention, il y a près d’une semaine, que l’année scolaire commencée sera continuée et achevée. A l’en croire, « il n’y aura jamais d’année blanche en RDC » pour l’année en cours.

Lucien Dianzenza

Notification: 

Non