Egypte 2019 : la RDC éliminée en huitièmes de finale par Madagascar

Dimanche 7 Juillet 2019 - 21:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les Léopards n’ont pas obtenu leur sauf-conduit, le 7 juillet, pour les quarts de finale de la trente-deuxième Coupe d’Afrique des nations.

La sélection congolaise a été éliminée, dimanche, à Alexandrie, par les Bareas de Madagascar aux tirs au but, après un score de deux buts partout à la fin du temps réglementaire et de la prolongation.

Pour ce match à élimination directe après la qualification compliquée au terme des matchs de groupes, le sélectionneur Florent Ibenge a reconduit la même équipe vaillante face au Zimbabwe, à l’exception de Jonathan Bolingi qui avait déjà mis fin à la compétition à cause d’une blessure. Ainsi, Matampi a gardé les perches, avec devant lui la même défense à plat avec Djos Isama Mpeko à droite, Glody Ngonda à gauche, Marcel Tisserand et Chancel Mbemba dans l’axe. Au milieu de terrain, le capitaine Youssouf Mulumbu s’est occupé de gratter des ballons, aidé par Wilfried Moke, avec Jacques Maghoma en animateur de jeu excentré à gauche, et Chadrac Akolo à droite. La paire de l’attaque s'est composée de Britt Curtis Assombalonga, buteur contre les Warriors zimbabwéens en troisième journée du groupe A, et Cédric Bakambu, double buteur lors de cette rencontre. Pour sa part, le sélectionneur français, Nicolas Dupuis des Bareas de Madagascar, a mis sur l’aire de jeu Adrien, Mombris, Métanire, Fontaine, Razakanantenaina, Ibrahim Amada, Raveloson, Andriama, Nomenjanahary, Andriamatsinoro et Andriatsima.

Les Léopards ont démarré difficilement la partie, dérangés par l’expression collective des Malgaches. Ils ont été aussi en retard sur le deuxième ballon, subissant cette domination territoriale dès la 10e mn, avec l’ouverture du score des Bareas sur une lourde frappe d’Ibrahim Amada à l’entrée de la surface de réparation congolaise. Mais les Léopards ont gardé le mental. Sur une offensive à la 21e mn, Cédric Bakambu a égalisé de la tête sur un centre de Glody Ngonda. Dès lors, ils ont possédé le ballon mais de manière stérile, butant sur une équipe malgache bien en place tactiquement. A la mi-temps, les deux équipes étaient à égalité au tableau d’affichage. Meschak Elia a remplacé Wilfried Moke au milieu de terrain à la pause. Maghoma s'est  replacé dans l’axe aux côtés de Mulumbu. Les Léopards ont ainsi pris la direction du jeu, Meschak déclenchant quelques accélérations dans le couloir droit, mais à la 55e mn, les Bareas ont été près de doubler la mise, sur une frappe relachée par le gardien de but Matampi.

A la 58e mn, c’est Bakambu qui s'est retrouvé seul devant le gardien de but Adrien, sur une ouverture de Chadrac Akolo, mais sa frappe molle est interceptée par un défenseur malgache. A la 67e, Florent Ibenge a effectué son premier changement avec la sortie du capitaine Youssouf Mulumbu (laissant son brassard de capitaine à Chancel Mbemba) qui a cédé sa place à Merveille Bope. Et à la 70e mn, Yannick Bolasie prenait la place de Chadrac Akolo qui, une fois de plus, a été précieux pour boucher le couloir droit. Ibenge a donc effectué deux changements à vingt minutes de la fin du temps réglementaire.

A la 77e min, les Bareas, qui dominaient depuis une dizaine de minutes, doublaient la mise par Andriatsima. Il reprenait d’une tête plongeante un centre de Métanire qui a remonté le cuir depuis son camp jusque dans le camp congolais pour adresser son centre. Alors que les Léopards, une fois de plus, revenaient au score à la 90e mn sur une tête rageante de Chancel Mbemba, reprenant un corner de Meschak Elia, maintenant la RDC en vie. A la prolongation, Paul-José Mpoku prenait la place de Britt Curtis Assombalonga. L’on a noté, du côté malgache, la première apparition de Jérémy Morel (ancien défenseur de Lyon), à la place de Andriamatshinoro à la 105e mn.

Mais il n’y a pas eu de but jusqu’à la fin de l’extra-time. La fatidique épreuve des tirs au but va finalement tourner à l’avantage des Malgaches, après les ratés de Marcel Tisserand et Yannick Bolasie. Cependant, dans le jeu, les Congolais ont plutôt été supérieurs avec 54 % de possession, sept tirs cadrés contre cinq, 54 % contre 46, douze corners contre quatre. Malheureusement à la fin, la RDC s’ est arrêtée en huitièmes de finale, mettant fin à sa participation à cette trente-deuxième édition de la CAN 2019.

Martin Enyimo

Légendes et crédits photo : 

Les Malgaches célébrant leur victoire / Photo Javier Soriano / AFP

Notification: 

Non