Egypte 2019 : l'Algérie championne d'Afrique, encore raté pour le Sénégal

Samedi 20 Juillet 2019 - 13:26

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L'Algérie a remporté la Coupe d'Afrique des nations, pour clore dans la liesse 29 ans d'une longue attente depuis son premier sacre, après avoir battu le Sénégal (1-0) en finale, vendredi au Caire.

Arrivés sur la pointe des pieds aux pyramides, les Algériens quittent l'Egypte avec le sceptre de champion d'Afrique qu'ils ont mérité, au fil d'un tournoi maîtrisé de bout en bout qui les a vus battre deux fois les Lions du Sénégal, première nation africaine au classement Fifa.

Après leur succès en poules, les Fennecs ont répété leur performance, grâce à un but d'entrée de Baghdad Bounedjah (2e), aidé par Salif Sané qui a dévié sa frappe. Malgré toute la tension d'une finale heurtée, et le stress d'une intervention de l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR), ils ont tenu le choc pour toucher l'or, à nouveau.

"Ce n'est peut-être pas notre meilleur match sur le contenu", a reconnu le sélectionneur Djamel Belmadi. Effectivement, les Fennecs ont livré leur pire match de la compétition et ont subi, sans rompre, face aux Lions du Sénégal.

Ces derniers, avec une possession de balle de 59%, se sont créé plusieurs occasions, en attestent leurs douze tirs, dont sept cadrés. Mais la maladresse et la malchance s’en sont mêlées, à l’image de ce penalty sifflé puis annulé par l’arbitre, après concertation du VAR, pour une main de Guedioura certes collée au corps, mais qui interférait totalement sur la trajectoire du ballon (60e).

Sabaly trouvait le gant ferme de M’Bolhi sur sa trajectoire (69e), avant que Kouyaté n’expédie un ultime coup-franc dans le mur.

Vingt-neuf ans après son sacre à domicile, l’Algérie décroche une deuxième étoile, globalement méritée au vu de son parcours en Egypte. Ce succès sur les terres d’un ennemi héréditaire rajoute de la saveur au sacre de la génération Belmadi.

À l’inverse, le Sénégal d’Aliou Cissé échoue à remporter ce titre continental qui lui échappe depuis sa première participation en 1965.

Finaliste malheureux en 2002 comme capitaine, Cissé devra encore attendre pour soulever cette coupe tant désirée.

Pour les Fennecs et leurs supporteurs, c'était en revanche l'explosion de joie. Les supporteurs qui étaient près de vingt mille, en blanc et vert, certains venus par le "pont aérien" de vingt-huit vols spéciaux organisé par les autorités, à remplir de leur bonheur le stade du Caire. Un titre célébré dans la liesse en Algérie, mais terni, en France, par de nombreux débordements et d’affrontements avec les forces de l’ordre.

Camille Delourme avec AFP

Légendes et crédits photo : 

L'Algérie victorieuse de cette 32e Coupe d'Afrique des Nations (MOHAMED EL-SHAHED / AFP) Monsieur Alioum consulte l'assistance vidéo et va annuler le penalty sifflé en faveur du Sénégal (MOHAMED EL-SHAHED / AFP)

Notification: 

Non