Egypte 2019 : le Kenya bat la Tanzanie et peut croire aux 8e de finale (groupe C)

Vendredi 28 Juin 2019 - 8:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Menés deux fois au score par la Tanzanie de Samatta, les Harambee Stars du Kenya l'ont finalement emporté au terme d'un match agréable. Et rêvent désormais d'une qualification pour les 8e de finale

En dépit de l’horaire nocturne de la rencontre, il faisait encore chaud au Stade du 30 juin du Caire lors du coup d’envoi du derby de l’Est entre le Kenya et la Tanzanie.

Mais les 32 degrés n’ont pas empêché les Taifa Stars de démarrer le match tambour battant. Bien lancé par Mussa Saha depuis le rond central, l’inévitable Samatta s’infiltre et expédie un tir du gauche puissant que Matasi repousse difficilement…dans la course de Msuva (6e). Le sociétaire d’Al Jedida, au Maroc, inscrit ainsi le premier but de son équipe dans cette CAN, 39 ans après celui inscrit par Waziri, lors d’un nul 1-1 face à la Côte d’Ivoire, à l’occasion de la dernière apparition de la Tanzanie en Coupe d’Afrique des nations.

Pour le Kenya, il n’aura fallu que 39 minutes pour égaliser. Olunga, qui avait touché la barre quelques instants auparavant, profite d’une sortie aux fraises de Manula pour faire mouche d’un ciseau du gauche (1-1).

A peine le temps de se remettre de ce bijou que le canonnier de Genk, Mbwana Samatta redonne l’avantage à son équipe, du droit cette fois (1-2). Au passage, soulignons que des clubs comme Marseille ou Lyon, en quête d’un buteur de qualité, auraient tout intérêt à s’intéresser à ce buteur patenté, dont le prix est estimé à seulement 15 millions d’euros par les sites spécialisés.

Fermons la parenthèse pour revenir sur cette rencontre débridée et plaisante. Décevantes lors de la première journée, les deux formations ont offert un vrai bon match de CAN : des occasions, du suspense, quelques erreurs, des buts et un beau retournement de situation.

Car l’équipe de Sébastien Migné va finalement revenir à hauteur de celle dirigée par le Nigérian Amunike. Sur un corner joué à deux, Omollo punit une défense trop laxiste pour placer sa tête dans la zone des six mètres (2-2).

C’est finalement Olunga qui a planté la dernière banderille, d’un tir du gauche précis dans le soupirail (3-2) à la 80e.

Avec cette victoire, la deuxième seulement en 14 matchs (9 défaites, 4 nuls et 1 succès) lors des 5 précédentes participations des Harambee Stars, l’équipe de Victor Wanyama reste en course pour les huitièmes de finale : ils affronteront le Sénégal lors de la 3e journée.

Pour la Tanzanie, où Samatta est trop esseulé, l'aventure est terminée. Il leur restera un match pour l'honneur face à l'Algérie.

Camille Delourme

Légendes et crédits photo : 

Olunga et Samatta, deux canonniers, mais un seul vainqueur (AFP)

Notification: 

Non