Egypte 2019: vainqueur de l'Ouganda, le Sénégal attend le Bénin

Vendredi 5 Juillet 2019 - 23:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le Sénégal, tout en maîtrise, a éliminé l'Ouganda (1-0), vendredi, en 8es de finale de la Coupe d'Afrique des nations au Caire, pour s'offrir un quart de finale au Bénin. Les grands favoris ont l'horizon dégagé pour la suite.

Les Lions de la Teranga n'ont pas de mental et manquent de réalisme ? Ils ne savent plus gagner un match à élimination directe ? Face à un adversaire coriace, les hommes d'Aliou Cissé ont maté les critiques récurrentes les visant.

Cette équipe a montré du sang froid pour tuer le suspense dès la 15e mn par Sadio Mané, à la conclusion d'un contre fatal. Interception d'Henri Saivet, relais de Mbaye Niang pour la star de Liverpool qui, lancée dans la profondeur, a marqué son troisième but du tournoi, d’un tir du gauche qu’Oyongo ne peut qu’effleurer.

Un but suffisant pour remporter leur premier match en phase finale depuis 2006. En 2017, ils étaient tombés dès les quarts, au bout d'une cruelle séance de tirs au but face au Cameroun, le futur vainqueur.

Mané avait alors terminé en larmes après avoir raté sa tentative. S'il a quitté vendredi la pelouse heureux, acclamé par des fans égyptiens portant le maillot des Reds, l'histoire a failli se répéter pour lui : son penalty a été arrêté par Denis Onyango (60mn), et c'est déjà son deuxième échec dans l'exercice depuis le début du tournoi.

Viril, parfois trop, à l’image des cartons vite reçus par Onyango puis Okwi, l’Ouganda de Sébastien Desabre, qui avait fait acte de candidature en 2017 pour entraîner les Diables rouges, a rarement fait douter le Sénégal. On pensera à la frappe d’Okwi repoussée par Gomis (23mn), le coup-franc de Katerrega (80e). Trop peu pour venir à bout de ce Sénégal.

Un tableau ouvert pour l'équipe d'Aliou Cissé

Le sort se serait-il retourné en sa faveur ? L'horizon semble dégagé, comme le ciel du Caire, pour le Sénégal, qui se trouve dans la partie du tableau la moins relevée, sans l'Egypte, le Nigeria, le Mali, le Cameroun, l'Algérie et la Côte d'Ivoire! 

Mercredi, pour une place dans le dernier carré, les coéquipiers de Kalidou Koulibaly, en grands favoris, rencontreront les Ecureuils du Bénin et leur défense très regroupée, qui ont joué un mauvais tour au Maroc (1-1 a.p., 4-1 aux tirs au but).

Jusque-là, Aliou Cissé a trouvé les solutions pour compenser les coups durs qui ont esquinté son équipe lors de la phase de poules. Le gardien Alfred Gomis a enchaîné une deuxième "clean sheet", après qu'il a été appelé en urgence pour pallier le forfait d'Edouard Mendy, victime d'une fracture à un doigt. En défense centrale, Cheikhou Kouyaté forme une charnière solide avec Koulibaly, en l'absence de Salif Sané, blessé. 

Contre des adversaires plus faibles, les Lions de la Teranga ont montré leur expertise, face à la Tanzanie (2-0), le Kenya (3-0) et désormais l'Ouganda. Devant le Bénin, ils savent ce qu'il leur reste à faire. Et aussi à ne pas faire…

Camille Delourme avec AFP

Légendes et crédits photo : 

Malgré un penalty raté, Sadio Mané a été l'artisan du succès sénégalais sur l'Ouganda de Mugabi des 8es de finale (AFP)

Notification: 

Non