Election du maire de Brazzaville : le PCT face au choix de son candidat

Lundi 18 Mai 2020 - 15:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

À quelques jours de la tenue, le 22 mai prochain, de l’élection du nouveau président du conseil départemental et municipal de Brazzaville, les Brazzavillois s’interrogent sur le profil de la personne qui succédera à Christian Roger Okemba.

Si le futur maire de Brazzaville sortira du Parti congolais du travail (PCT) tel que décidé par le collège des présidents des partis de la majorité présidentielle, il pourrait se poser un problème sur le choix du candidat. En effet, plusieurs noms circulent sur la toile parmi lesquels ceux de l’ancienne ministre de la Promotion de la femme, Inès Nefer Ingani, de l’actuel du directeur de cabinet du ministre en charge des Grands travaux, Dieudonné Bantsimba, du maire par intérim de la ville de Brazzaville, Guy Marius Okana, du président du comité PCT Moungali, Serges Ikiemi, et de la députée de Poto-Poto 2, Charlotte Opimbat.

Cependant, d’autres prétendants se signalent également pour briguer le poste de président du conseil municipal et départemental de Brazzaville. Il s’agit, entre autres, des conseillers municipaux Jean Lounana Kouta, Fabrice Donald Fylla Saint Eudes, et de Marien Ikama. Tous membres du comité central du PCT, les deux derniers voudraient se positionner en indépendant.

Selon certaines sources, Dieudonné Bantismba, membre du comité central du PCT serait l’un des favoris. Membre du bureau politique du PCT, le nom d’Inès Nefer Ingani revient également avec insistance. Le membre du comité central du PCT, Serges Ikiemi, pourrait lui aussi déjouer les pronostics.

De son côté, Guy Marius Okana n’aurait pas encore dit son dernier mot d’autant plus que le vice-président du conseil départemental et municipal de Brazzaville bénéficierait de la confiance du bureau exécutif et d’une grande partie du corps électoral.  

Quant à l’ancien premier questeur de l’Assemblée nationale, Charlotte Opimbat, elle est également pressentie au poste de maire de Brazzaville.

Crédité de près des ¾ du corps électoral, le PCT est en pole position pour conserver son poste. Mais, il devrait, cependant, faire un choix rassembleur afin d’éviter des surprises à moins d’un an de l’élection présidentielle de 2021. Un test pour le nouveau secrétaire général, Pierre Moussa, qui a succédé à Pierre Ngolo en décembre dernier.  

Notons que le nouveau maire de Brazzaville aura plusieurs défis à relever. Ceux-ci se résument, entre autres, en termes de réhabilitation des voiries urbaines et de l’éclairage public ainsi que le traitement des érosions qui endeuillent de nombreuses familles. Bref des questions d’urbanisation.

Parfait Wilfried Douniama

Légendes et crédits photo : 

Inès Nefer Ingani ; Dieudonné Bantsimba ; Charlotte Opimbat ; Serges Ikiemi/DR

Notification: 

Non