Election présidentielle de 2021 : le PCT prévoit une cotisation spéciale pour soutenir son candidat

Mardi 21 Janvier 2020 - 18:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le secrétaire général du Parti congolais du travail (PCT), Pierre Moussa, a invité, le 21 janvier, les cadres et militants de cette formation politique à participer à la mobilisation des ressources qui devront permettre au parti d’atteindre ses objectifs parmi lesquels l’élection présidentielle de 2021.

La cérémonie d’échanges de vœux entre le nouveau secrétaire du PCT et les cadres et militants du parti socle de la majorité présidentielle s’est déroulée ce mardi au siège communal à Brazzaville. Une occasion pour Pierre Moussa de rappeler les priorités du parti en cette nouvelle année. Il s’agit notamment de l’élection présidentielle de 2021. A cet effet, il les exhorte à entretenir l’élan de solidarité manifestée à l’occasion de la cotisation spéciale du cinquième congrès ordinaire.

« L’épreuve la plus imminente est l’élection présidentielle de 2021 que le PCT doit gagner de la manière la plus nette et la plus éclatante. A l’occasion de son dernier congrès, le PCT a pris la résolution de demander au camarade Denis Sassou N’Guesso de faire acte de candidature à cette élection majeure. Nous devons donc dès à présent nous mettre en ordre de bataille pour garantir à notre candidat une brillante victoire. Il s’agit là, vous vous en douter, d’un autre challenge d’envergure », a-t-il rappelé, précisant que la cotisation spéciale permettrait au PCT de disposer des moyens financiers nécessaires à la réalisation de ses objectifs.

Insistant sur l’unité, la discipline et la cohésion au sein du PCT, Pierre Moussa a souligné la nécessité pour les uns et les autres à tourner définitivement le dos aux dissensions internes inutiles. « Nous devons nous mettre résolument au travail tant les défis sont nombreux », a-t-il ajouté.

Abordant le volet économique et financier, il a rappelé que la conjoncture difficile que traverse le Congo actuellement interpelle à plus d’un titre le PCT. « Maillon fort du pouvoir, notre parti se doit d’être non seulement une force de mobilisation électorale mais également une puissante machine de production d’idées afin de mieux booster l’action publique et aider ainsi le gouvernement à sortir totalement le pays de cette situation de crise », a poursuivi le secrétaire général.

Selon lui, le PCT doit, en sa qualité de parti socle de la majorité présidentielle, créer les conditions nécessaires à la consolidation de cette coalition indispensable à la stabilité du pouvoir. « Nous allons y travailler avec enthousiasme et responsabilité en associant, bien sûr, outre la majorité présidentielle, tous les partis qui voudront œuvrer à la victoire commune. Le vrai discours attendu de nous, c’est bien sûr l’action. Au travail donc pour assurer à notre président de victoires encore plus grandes dans l’intérêt du peuple congolais », a conclu Pierre Moussa.

Notons qu’avant le secrétaire général, c’est le secrétariat permanent à l’administration, Hyacinthe Ongoto, qui a fait le point du parti, notamment les activités réalisées en 2019 dans une conjoncture, dit-il, globale de crise économique et financière. Il est également revenu sur l’unité, la discipline et la cohésion qui ont été quelques fois bafouées par certains membres du PCT. Hyacinthe Ongoto a, enfin, souligné la nécessité de tout mettre en œuvre pour consolider les acquis du parti en cinquante ans d’existence.

Parfait Wilfried Douniama

Légendes et crédits photo : 

Pierre Moussa échangeant avec les membres du PCT ; une vue des membres du secrétariat permanent/Adiac

Notification: 

Non