Enjeu social : création d’un Fonds national de solidarité pour la lutte contre le Covid-19

Mercredi 8 Avril 2020 - 14:44

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Pour appuyer la riposte au Covid-19, le président de la République a créé officiellement mardi le Fonds national de solidarité.

Après avoir annoncé dans son discours du 18 mars la création du Fonds national de solidarité pour la lutte contre le Covid-19 (FNSCC), le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, vient de concrétiser ce projet en signant l’ordonnance y relative. Celle-ci, lue à la télévision nationale le mardi 7 avril, fixe les modalités de fonctionnement dudit Fonds chargé de rechercher, collecter et centraliser les moyens financiers nécessaires pour mener la lutte contre la pandémie à coronavirus. Destiné à « financer les fournitures essentielles comme les équipements de protections individuelles à la population et aux agents de santé », le FNSCC va fonctionner durant toute la période d'état d'urgence sanitaire décrétée par le chef de l’Etat, indique-t-on.   

Le personnel soignant, qui se retrouve en première ligne dans la prise en charge médicale des malades, est le principal bénéficiaire de ce Fonds. Les équipements de protection qui seront dorénavant mis à leur disposition transiteront par le Comité multisectoriel de riposte au Covid-19, point focal de cette démarche bienfaisante. Il va sans dire que toutes les institutions publiques tant nationales que provinciales, les entreprises publiques et privées, les bailleurs de fonds ainsi que les personnes de bonne volonté, chacun à la limite de ses ressources, sont astreints à participer à cet effort de solidarité nationale.

Les besoins étant énormes au niveau du Comité multisectoriel de riposte que coordonne le ministre de la Santé, il est plus qu’urgent  de doter cette structure des équipements sanitaires indispensables pour détecter à temps la maladie et faire un suivi efficace. Ce qui, inévitablement, appelle au renforcement des capacités du laboratoire pour des raisons d’efficacité. La gestion et l’organisation du FNSCC sont, par ailleurs, confiées à un comité de gestion composé d’au moins sept membres dont un coordonnateur et son adjoint, et un délégué de la société civile. A tout prendre, la création du FNSCC vient à point nommé pour mieux canaliser les donations et autres libéralités, en nature ou en espèces, provenant de différents partenaires. Toutefois, il a été indiqué que les moyens mobilisés seront logés dans un compte spécial en instance d’ouverture dans une banque de la place.

Alain Diasso

Notification: 

Non