Enjeu sous-régional : Félix Tshisekedi a pris part au 40e sommet de la Sadc

Mardi 18 Août 2020 - 14:29

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

«Sadc, 40 ans de consolidation de la paix et de la sécurité, de promotion du développement et de la résilience face aux enjeux planétaires ». Telle est la thématique ayant sous-tendu les travaux du 40e sommet ordinaire des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté de développement de l’Afrique australe (Sadc) lancés le lundi 17 août en République mozambicaine.

Le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a pris part, par vidéoconférence, à partir de la Cité de l’Union africaine, à ces assises marquées notamment par le passage de témoin entre le Dr John Pombe Joseph Magufuli, président de la République de Tanzanie et président sortant de la Sadc, et son homologue mozambicain, Filipe Jancito Nyusi, désormais à la tête de l’institution. Présentement au cœur des discussions régionales, le Mozambique connaît depuis trois ans, dans sa partie nord, des actes de terrorisme pour lesquels les Etats membres ont eu à lui exprimer tout leur soutien.

Outre la séquence symbolique de la présidence tournante de la Sadc, quelques allocutions ont meublé cette séance inaugurale dont celle du président du Malawi et du Premier ministre du Royaume de Lesotho. Bien avant le début des assises, il a été procédé à la présentation ainsi qu’à l’accueil des nouveaux chefs d’État et de gouvernement de cette organisation sous régionale. Tenue dans un contexte particulier imposé par la covid-19, cette rencontre de Mozambique qui relaie celle qui avait eu lieu en août 2019 à Dar-es-Salaam, en Tanzanie, devrait, entre autres, déboucher sur des résolutions idoines susceptibles d’éloigner un peu plus le spectre de la menace jihadiste qui plane sur les Etats membres.

Alain Diasso

Notification: 

Non