Entrepreneuriat: Mbili Adriena rêve d’une entreprise congolaise consacrée à la beauté

Jeudi 14 Février 2019 - 21:01

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Mbili Eleyhat ulrich Adriena a fait son entrée dans l'univers de la beauté en proposant des prestations en tant que maquilleuse à son entourage. Aujourd’hui, elle est une maquilleuse professionnelle et entrepreneure dans le domaine.  A travers sa start-up « Emau main d’or », elle propose des prestations de maquillage à domicile, des ventes privées et des ateliers de formation. Rencontre avec celle qui sublime les autres…

Les Dépêches du Bassin du Congo (L.D.B.C.): Vous faites aujourd’hui partie de ceux qu’on appelle des étudiants-entrepreneurs. Pouvez- vous vous présenter à nos lecteurs ?

Mbili Eleyhat ulrich Adriena (M.E.U.A.) : Je suis Mbili Eleyhat ulrich Adriena, étudiante-entrepreneure de nationalité congolaise vivant au Ghana. J’ai obtenu mon diplôme de make up artiste au Nigeria, puis l’expérience acquise au cours de ma formation et mon enthousiasme m’ont permis de monter "Emau main d’or", un business centré sur le maquillage, domaine dans lequel j'ai toujours rêvé de travailler.

L.D.B.C. : Pourquoi avoir misé sur la beauté ?

M.E.U.A. : Ce domaine me permet de rendre les gens heureux et fiers d’eux car, je les présente sous leur meilleur jour. Se sentir belle permet à une personne de ne pas seulement être bien dans sa peau, dans la vie courante ou professionnelle, mais aussi d’avoir confiance en soi. Je ne parle pas seulement des femmes mais aussi des hommes.  Dire que ce sentiment n’est pas important dans la vie d’une personne, c’est une façon de fermer les yeux devant la réalité.

L.D.B.C. : On entend beaucoup parler de make-up artiste de nos jours. Pouvez-vous nous définir ce concept ?

M.E.U.A : Le make up artiste est simplement le maquilleur. Il évolue dans le monde de la beauté, plus précisément du maquillage, touchant une clientèle variée. Ses compétences peuvent varier en fonction du contexte dans lequel il travaille. Par exemple, un maquilleur oeuvrant dans l'industrie cinématographique a besoin de compétences pour appliquer des prothèses et créer des effets spéciaux, tandis que celui travaillant dans un salon de coiffure, à domicile ou dans les espaces maquillage de grands magasins a besoin d'une meilleure compréhension des tendances de la mode.

L.D.B.C. : Existe-t-il un diplôme d’Etat pour ce métier ?

M.E.U.A. : Non, Il n’en existe pas. Toutefois, les techniques de maquillage sont enseignées dans toutes les formations d’examens officiels d’esthétique (CAP – BP – Bac Pro– BTS). Il est également possible de suivre une formation spécialisée, tel fut mon cas pour l'approfondissement de la connaissance dans ce domaine.

L.D.B.C. : Quels sont, selon vous, les secrets d’un bon maquilleur ?

M.E.U.A : Je citerai l’application, la détermination, le travail et la confiance en soi.

L.D.B.C : Votre marque de cosmétique préférée ?

M.E.U.A : Je suis une adepte de produits de beauté du fabricant Make-up art cosmetics, plus connu sous le nom de MAC ou MAC Cosmetics. Le groupe propose une gamme très large de produits de maquillage pour le public et les professionnels. C’est ce que j'utilise le plus souvent.

L.D.B.C. : Si vous pouviez créer un produit de beauté, lequel serait-ce ?

M.E.U.A. : Si je pouvais créer un produit de beauté, ce serait un crayon à sourcil.

L.D.B.C. : Parlons avenir, à quelles réalisations vous vous attendez dans cinq ans, par exemple ?

M.E.U.A. : Dans cinq ans, je me vois graduée à l’Université, évoluer dans mon business, travaillant à mon compte et mariée.

L.D.B.C : Avez-vous des projets en lien avec le Congo ?

M.E.U.A. : J’envisage d'établir mon entreprise de make-up au Congo, afin de créer une opportunité d'emplois pour les jeunes et contribuer ainsi à l'émergence de notre pays.

L.D.B.C. : Pour suivre votre travail et votre actualité, à quels sites ou pages en ligne devons-nous nous référer ?

M.E.U.A. : Vous pouvez constamment me suivre sur diverses plates-formes, notamment "Emau main d'or" pour Facebook, "Emau main d'or" pour Instagram et "Emau +233272976264" pour WhatsApp.

 

Propos recueillis par Durly Emilia Gankama

Légendes et crédits photo : 

Photo: La make-up artiste Mbili Adriena Photo: Un maquillage réalisé par Mbili Adriana sur une cliente

Notification: 

Non