Environnement : le vice-Premier ministre lance l’opération « Villes, villages et habitations propres »

Samedi 3 Novembre 2018 - 18:55

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Initiée par le Premier ministre, Clément Mouamba, sur instruction du chef de l’État, Denis Sassou-N’Guesso, l’opération  a démarré, le 3 novembre, sur toute l’étendue du territoire national.

Il y a un mois environ, le Premier ministre, chef du gouvernement, après avoir constaté l'insalubrité dans laquelle sont plongées les villes et villages du Congo, incompatible aux options officielles du gouvernement en la matière, a appelé les Congolais à l’urgence environnementale, à l’effort d’amélioration du cadre de vie et la gestion de la salubrité publique tous les premiers samedis du mois, sur toute l’étendue du territoire national, de 7h à10h. Une circulaire a été rendue publique pour la circonstance.

En application de cette directive, le vice-Premier ministre, ministre de la Fonction publique, de la réforme de l'État, du travail et de la sécurité sociale, Firmin Ayessa, a lancé, au nom du Premier ministre, l’opération dénommée « Villes, villages et habitations propres ».

« En lieu et place du Premier ministre qui s’est absenté du pays pour quelques urgences officielles et, conformément à ses instructions, il y a un mois, il a donné une directive à tous, pour que désormais dans notre pays, une fois par mois, une petite fois par mois, chaque premier samedi du mois, nous nous adonnions à cette opération de salubrité publique dénommée « Ville, villages et habitations propres », a-t-il déclaré .

En effet, la protection de l’environnement, l’hygiène publique tout comme l’amélioration du cadre de vie sont autant d’actions et d’initiatives qui visent à améliorer la santé de la population confrontée à la dégradation de l’environnement. C’est pourquoi, face à l’insalubrité, il faut des actions d’hygiène collectives ou publiques pour protéger la communauté contre les risques sanitaires et environnementaux. 

« Le Premier ministre, c’est quelqu’un qui vit dans la société et qui a une capacité d’observation qui ne se démontre plus. Après avoir fait le tour de Brazzaville et de l’intérieur du pays, il s’est rendu compte que nos villes et villages sont dans un environnement qui laisse quand même à désirer. C’est pour cela qu’il a pensé, sur instruction du président de la République, de lancer cette opération pour que chaque Congolais participe si peu que cela puisse être possible à l’opération d’assainissement de notre ville », a indiqué, pour sa part, Rigobert Maboundou, ministre directeur de cabinet du Premier ministre.

Notons que tous les membres du gouvernement ont suivi à la lettre cette circulaire. Dorénavant, avec les responsables d’institutions constitutionnelles, préfets, sous-préfets, administrateurs maires, ils sont priés de prendre en main la gestion de salubrité publique sur toute l’étendue du territoire national.

Bruno Okokana

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : le vice-Premier ministre lançant l'opération de salubrité Photo 2 : Firmin Ayessa expliquant à la presse le sens de l'opération

Notification: 

Non