Evocation : Yvon Moumpala parle de Papa Wemba, quatre ans après sa mort

Samedi 2 Mai 2020 - 16:09

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Yvon Moumpala alias "Le dernier élève du maitre"  évoque la mémoire du producteur, Cyriaque Bassoka et de  Papa Wewba,  quatre ans après la mort de l'icône de la musique africaine.

Originaire du Congo-Brazzaville, Yvon Moumpala, qui se réclame des deux Congo, a longtemps collaboré avec Papa Wemba. De cette icône de la musique africaine, il en  garde de grands souvenirs; parce que parler de Papa Wemba au passé, c’est comme s’il le trahissait, a-t-il déclaré.

Yvon Moumpala se demande, chaque jour, si Papa Wemba n’était pas un envoyé de Dieu. Parce que, selon lui,  tout ce qu’il leur disait se réalise actuellement. « Wemba disait que  les chefs seront confinés, les pauvres également. Et quand je vois ce qui se passe actuellement, je ne cesse de jurer que j’ai eu la chance de rencontrer un grand homme », a-t-il confié.

Selon Yvon Moumpala, sur le plan musical, Papa Wemba était une bibliothèque. « J’ai été pour lui un parolier. J’écrivais des chansons kilométriques, mais il m’a appris à faire des chansons en trois minutes cinquante secondes. Pour moi, c’était un drame que  d'abandonner  d’autres paroles dans une chanson. Je me disais que dans une chanson, il fallait qu’il y ait de tonnes de paroles » s’est-il confié.

Pour Yvon Moumpala, c’est une grâce que d’avoir côtoyé ce grand homme qui lui a poussé à entrer en studio. A chaque fois, Papa Wemba lui disait de ne pas avoir un complexe, encore  moins la peur.  « Le chemin que tu vas prendre, nombreux qui sont passés entre mes mains l’ont pris, à l’instar de Koffi Olomidé, Kester Emeneya, ... », lui disait Papa Wemba.

Lorsque Yvon Moumpala  a commencé son album," Etat d'esprit",  Papa Wemba  a participé à sa réalisation. « On avait beaucoup de projets en vue. Pour moi, c’est comme un rêve. Je ne réalise toujours pas qu’il est mort, il est juste à côté comme il le disait lui-même. », a-t-il rappelé.

Le dernier élève du maitre suit l’exemple avec l’album « État d’esprit »

« État d’esprit » c’est la façon d’être, de vivre en cohésion avec les autres, la conception des choses, une manière de dire, « dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu es. » Le titre Etat d’esprit révèle que j’étais un agneau dans le milieu des loups. Nombreux combattaient les autres parce qu’on était à côté de Papa Wemba.

Produit par les établissements Miss univers de Prince Matondo, et coproduit et distribué par Cyriaque Bassoka, l’album « État d’esprit » compte seize titres repartis en deux volumes. Le volume 1, est constitué des chansons suivantes : Sentiment sans limite ; Consolateur ; État d’esprit ; Vanité ; B’Angelou ; Point de repère ; Eau potable ; Devoir à domicile. Le volume 2 quant à lui contient des chansons : La matriarche ; CDK ; Pinzoli ; Fatou ; Vieux Kitshekwa ; Moteki mabanga ; 3 verbes d’amour ; Amoureux du jour.

S’agissant du producteur Cyriaque Bassoka, Yvon Moumpala a déclaré  que la mort de ce grand connaisseur et visionnaire de la musique, est une perte énorme pour le Congo et l’Afrique. Il se pliait en quatre et n’avait pas de frontières, tous ceux qui venaient à lui, il leur portait mains fortes.

Bruno Okokana

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : L’artiste musicien Yvon Moumpala (crédit photo/ DR) Photo 2 : Papa Wemba et l’artiste (crédit photo/DR)

Notification: 

Non