Examens d’Etat 2020 : une solution médiane pour l’épreuve d’éducation physique

Mardi 14 Juillet 2020 - 16:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’épreuve de l’éducation physique et sportive se fera à l’écrit au baccalauréat et au Brevet d’études du premier cycle (BEPC) mais la notation tiendra compte des performances réalisées à la pratique pendant les évaluations préparatoires (Bac et BEPC blancs).

« Compte tenu de l’évolution de la pandémie de Covid-19 dans notre pays, les épreuves de l’éducation physique et sportive aux examens d’Etat, session 2020, se feront à l’écrit », souligne un document signé du Premier ministre, Clément Mouamba. L’association des parents d’élèves, les syndicats de défense des droits des élèves n’ont pas accepté que la décision soit appliquée comme telle car, selon ces structures, pédagogiquement l’on ne peut pas évaluer les élèves sur des connaissances qui n’ont pas été enseignées.

« Dès la reprise des cours le 2 juin, les élèves en classe d’examen ont été préparés à faire une évaluation pratique d’EPS. Ce qui a d’ailleurs été le cas lors du Bac et du BEPC blanc », a expliqué le président de l’association des parents d’élèves et étudiants du Congo, Christian Grégoire Epouma, à l’issue d’un échange avec le ministre de l’Enseignement primaire secondaire et de l’Alphabétisation, Anatole Collinet Makosso, le 13 juillet à Brazzaville. Une manière pour le président de ladite association de dire que c’est possible de faire la même chose lors des épreuves certificatives de ces examens d’Etat.

Par la suite, la question a été évoquée lors de l’atelier d’échange pour une évaluation de qualité, équitable et crédible entre le ministère, le bureau régional et la représentation de l'Unesco au Congo. « Si les élèves réussissaient à abaisser fortement leurs moyennes à cause du résultat de la théorie du sport qu’ils n’ont pas réussi à écrire, le problème d’équité va se poser. C’est mieux de faire en sorte que les résultats des examens blancs prennent le plus gros pourcentage de la note finale en éducation physique », a indiqué le Dr Abdoulaye Barry, consultant à l’Unesco qui a par ailleurs estimé que les évaluations pouvaient se faire individuellement en garantissant le respect de la distanciation et les autres mesures barrières. Les exercices comme le saut en hauteur et en longueur, le lancer de poids ne présentent pas de risques de contamination, a-t-il souligné.

Cette solution médiane prévoit également que pour le cas des candidats dont les établissements n'ont pas organisé l'EPS pratique pendant les évaluations tests, la note obtenue à la pratique au deuxième voire au premier trimestre sera prise en compte.

Le ministre Anatole Collinet Makosso s’est dit satisfait de ces échanges ayant permis à toutes les parties de s’accorder sur les normes minimales à respecter afin de donner aux examens la validité requise.

Rominique Makaya

Légendes et crédits photo : 

L'épreuve pratique d'EPS au baccalauréat de l'année passée

Notification: 

Non