Exposition : « Bantu », une série de photos pour l’égalité raciale

Jeudi 2 Juillet 2020 - 20:25

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Inspiré de l’histoire personnelle de l’artiste plasticienne, photographe et journaliste congolaise Paméla Tulizo, « Bantu » dénonce la négrophobie qui mine l’occident.

L’artiste pense à travers cette série de photos apporter un plus sur la voix de lutte contre la ségrégation sociale. A travers cette exposition, Pamela Tulizo se concentre sur les questions sociales et l’image des femmes dans son pays et à travers le monde. En résidence à Bruxelles, en Belgique, l’accès au public à cette exposition n’est pas encore connu en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus.

A l’entendre, ses clichés ont été dévoilés juste pour cause des manifestations « Black lives Matter » suscitées à la suite de la mort de George Floyd, un Afro-Américain, tué par un policier blanc, il y a un mois, à Minneapolis, aux Etats-Unis. « J’ai décidé de vous le partager avant même que je le termine parce que les choses sont dans une gravité totale dans le monde sur le racisme. Je crois que c’est maintenant ou jamais qu’il faut en parler », a-t-elle indiqué.

En effet, peu avant ce projet, l’artiste a travaillé sur le projet ‘’conscience noire’’, une enquête sur la conception des femmes et la beauté africaine, en explorant l’estime personnelle et la confiance de soi. Selon elle, en RDC, comme dans tant d’autres pays, surtout africains, les femmes à la peau claire sont davantage valorisées et favorisées par la société que celles à la peau sombre. Cette discrimination ou stigmatisation de peau pousse les femmes à utiliser les dangereux produits éclaircissants pour améliorer leur teint. « Ce travail dénonce spécifiquement le blanchiment de la peau, plus généralement le collorisme. J’exagère la noirceur de la peau du modèle pour montrer la beauté. Mes modèles essaient en même temps de sortir de cet épiderme parce que leur négritude est dévalorisée et rejetée », a renchéri Paméla Tulzo.

Outre la mort de George Floyd, l’inspiration de Pamela sur ce sujet fait aussi référence à l’expérience qu’elle a vécue lorsqu’elle était étudiante au Market Photo workshop en Afrique du Sud, pays touché à maintes reprises par la xénophobie. La photographe fait partie des nominés du concours international de photographie Christian Dior 2020. Son travail s’oriente essentiellement dans la recherche de l’image de la femme. Ses photos mettent en parallèle l’image de la femme ancienne au modèle de la femme contemporaine.

                                             

Cissé Dimi

Légendes et crédits photo : 

Photo1: Un des clichés de l'exposition "Bantu" Photo2: La photographe Pamela Tulizo

Notification: 

Non