Fédération congolaise de wushu : trois athlètes congolais sortent d’un stage en Chine

Vendredi 18 Octobre 2019 - 14:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Dary Nganda, Judes Souaka et Issa Doukouré ont participé, du 19 juillet au 16 octobre, à une formation de haut niveau des arts martiaux chinois au temple de Shaolin, dans la province de Henan.

De retour en terre congolaise le 17 octobre, les trois maîtres ont annoncé, dès leur arrivée à l’aéroport international Maya-Maya,  que les leçons apprises seront enseignées aux autres pratiquants du wushu dans le pays pour mettre à jour leurs connaissances.

« Nous avons appris tout ce qui est générique dans les arts martiaux chinois, notamment  dans le wushu. En plus, nous avons découvert le kung fu traditionnel. Nous  sommes prêt à dispenser les notions apprises en Chine à nos frères qui étaient restés ici, puisque l’objectif est de promouvoir cette discipline. C’était comme une formation militaire parce qu’il y a certains amis qui y sont sortis avec déchirures », a indiqué Me Dary Nganda, chef de la délégation congolaise.

La formation de haut niveau en faveur des athlètes  africains, organisée par la Fédération internationale de wushu, est à sa septième édition. Le Congo,  qui y a participé pour la troisième fois,  compte capitaliser les connaissances acquises par ces trois stagiaires afin d’améliorer les performances de ses athlètes lors des grandes compétitions.  

« La participation du Congo à cette formation est le fruit d’une bonne collaboration avec la Chine. Cette équipe formée de trois personnes a convenablement représenté notre pays puisque, selon les informations reçues, elle a été parmi les meilleures. Avec ces nouvelles connaissances, les bénéficiaires vont contribuer à l’évolution des techniques au sein de notre Fédération. Etant donné que le Congo va abriter les huitièmes championnats d’Afrique de wushu, nous aurons besoin de leur savoir-faire pour relever le niveau des athlètes congolais », a précisé  Stève Kouma, président de la Fédération congolaise de wushu.

Outre les samouraïs chinois, plusieurs athlètes venus des deux Congo, du Cameroun, du Niger, du Djibouti et de Côte d’Ivoire ont participé à cette formation sanctionnée par une remise de diplômes.

Notons que le wushu ou wushu moderne est un sport de compétition dérivé des arts martiaux chinois traditionnels. Il a été créé en République populaire de Chine après 1949. La plupart des formes martiales présentées en compétition ont été définies par des comités désignés par le gouvernement, d'après des formes traditionnelles.

Rude Ngoma et Maliche Mbou-Eta (stagiaire)

Légendes et crédits photo : 

1-Une vue des athlètes congolais en pleine démonstration devant le temple Shaolin 2- Les trois athlètes à la sortie de l'aéroport international Maya-Maya

Notification: 

Non