Festival Bilili BD : l'événement s'ouvre avec faste

Mercredi 4 Décembre 2019 - 19:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La quatrième édition du festival Bilili BD a pris son envol le 3 décembre, à l’Institut français du Congo (IFC). Placée sous le signe de la valorisation des super héros du quotidien, le rendez-vous réunit plus d’une vingtaine de participants locaux et internationaux. 

Après la conférence de presse animée en matinée pour présenter le programme des activités et les différents artistes ayant fait le déplacement pour l’édition de cette année, le festival Bilili BD a réuni le public pour une alléchante discussion autour du thème « L’Afrique, pertinence du super héros du quotidien ». Lors des échanges, le panel a fait prendre conscience au public que la notion d’héroïsme n’équivaut pas seulement à avoir des ailes pour s’envoler ou pouvoir disparaître par un claquement de doigt. Sans autre super pouvoir que la bravoure, la résilience et la résolution, l’on peut être héros, dès lors qu'on arrive à faire bouger les choses en apportant du changement et du bonheur autour de soi.

Malika Brahmi, CEO du studio 2D3D animation à Angoulême (France) et invitée de cette édition, estime que tout le monde peut être héros du quotidien en instaurant l’amour, la paix et la joie à travers des actions qui rendent meilleur le monde. « Lorsqu’une femme met au monde un enfant, on assiste là à un acte d’héroïsme car c’est vraiment spectaculaire », a-t-elle indiqué. Et c’est à cela qu’elle invite la jeunesse africaine et particulièrement celle du Congo, à pouvoir se lever et agir pour développer le continent. A en croire le panel, il suffit avant tout de le désirer, ensuite d’œuvrer car le potentiel, ce n’est pas ce qui manque.

Poursuivant cette première journée, le festival a été officiellement lancé en soirée par la directrice générale des Arts et des lettres, Emma Mireille Opa Elion, qui a exprimé toute sa satisfaction de voir l’art et la culture réunir autant d’hommes et de femmes rêvant de promouvoir et partager leur passion commune autour de la bande dessinée (BD) et bien d’autres arts graphiques. En outre, elle a souhaité que le partenariat signé entre la Cité internationale de la BD et celle de l’image d’Angoulême et le Congo pour la valorisation de cet art porte de beaux fruits.

Emue de voir le festival faire son bout de chemin, sa fondatrice, Elyon’s, a particulièrement remercié tous les partenaires qui les accompagnent depuis le début de l’aventure. Elle a également témoigné sa reconnaissance à l’endroit des artistes et du public sans lesquels le festival n’aurait aucun sens.

« Iqbal, l’enfant qui n’avait pas peur » ouvre la série des projections 

Ce film est un long métrage d'animation franco-italien réalisé par Michel Fuzellier et Babak Payami, sorti en salle, en France, fin août 2016. Adapté du roman de Francesco D'Adamo "Iqbal, un enfant contre l’esclavage", inspiré de la vie d'Iqbal Masih qui militait pour les droits de l'enfant, le film utilise un mélange de dessins animés traditionnels et de technologies avancées. Produit par le studio 2D3D, « Iqbal, l’enfant qui n’avait pas peur » raconte l’histoire d’un jeune garçon pakistanais réduit en esclavage et contraint de travailler, comme de nombreux autres enfants, dans une fabrique de tapis. Mais Iqbal n'est pas comme les autres : il utilise un point qu'il est le seul à savoir faire. Un jour, son frère tombe gravement malade et, pour qu'il soit guéri, il lui faut des médicaments très coûteux. Croyant bien faire, Iqbal attend la nuit pour s'éclipser vers la ville et pour aider sa mère à soigner son frère, il n'a pas d'autres solutions que de vendre sa chèvre, le cœur serré. Cependant, rien ne se passe comme prévu.

Notons que le festival Bilili BD se poursuit jusqu’au 7 décembre à l’IFC à travers des master class, conférences-débats, expositions, présentation et ventes-dédicaces d’ouvrages, projections cinéma, jeux vidéo, cosplay, concours et remises de prix.

Jessica Atipo

Légendes et crédits photo : 

1- Une vue du panel face au public lors de la conférence débat/ Adiac 2- Un cliché du film/DR

Notification: 

Non