Festival Kimoko : la 12e édition se termine en apothéose

Lundi 19 Août 2019 - 17:55

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Après trois jours de représentations théâtrales et d’activités culturelles diverses, la 12e édition du festival international Kimoko a pris fin le 18 août au Centre culturel Jean-Baptiste-Tati-Loutard de Pointe-Noire.

Malgré le contexte économique actuel difficile, le comité d’organisation du festival Kimoko,  dirigée par Alphonse Chardin Kala, a tenu à offrir à l’assistance des spectacles de théâtre de haute facture au Centre culturel Jean-Baptiste-Tati-Loutard avec les comédiens et compagnies de théâtre de Pointe-Noire, de Brazzaville, de Côte-D’Ivoire et du Gabon.

 À l’ouverture, "L’or des femmes" de Mambou Aimé Gnali mis en scène par Jeh’f Biyeri a été jouée par Ku Konde Center suivie de Dimension, un spectacle de danse contemporaine livré par la compagnie Yob Yob de Pointe-Noire. Présente à la représentation théâtrale, Mambou Aimée Gnali, auteure de l’ouvrage, a salué le talent des comédiens tout en se réjouissant de cette marque d’attention à son œuvre.

Ce sentiment de reconnaissance a aussi été exprimé par Henri Djombo, auteur de la pièce "Le Mort vivant" jouée par la compagnie théâtrale Les Pétroliers de Pointe-Noire lors de la deuxième journée qui a pris fin par la pièce de théâtre "Le sexe de Matonge" jouée par Alphonse Mafoua, comédien de Brazzaville. Avant la cérémonie de clôture intervenue le 18 août, les festivaliers ont eu droit à une excursion au site qui abrite les glaciers de Makola situé à une trentaine de kilomètres de la ville. En soirée, la pièce de théâtre "Prévert Bantu" du Gabonais Michel Ndao et "La causette" de l’Ivoirien Michel  Boyiri ont mis fin à ces trois jours de réjouissances culturelles.

Signalons que la programmation a offert aussi au public des spectacles en off à l’espace culturel Le Continental à Mpaka. Les artistes locaux : Germaine Ololo, Kimoktoir, Apen’s, Afro Tam-Tam, Jack Deberno, Yaninga, Racines …ont été les principaux animateurs. En marge du festival, des ateliers et des rencontres professionnelles ont été également organisées afin de favoriser les échanges entre comédiens et amoureux de l’art de molière.

 

 

Hervé Brice Mampouya

Légendes et crédits photo : 

La photo de famille des participants à Kimoko crédit photo"Adiac"

Notification: 

Non