Fêtes de fin d’année: l’ombre de la crise financière plane sur les ménages

Jeudi 12 Décembre 2019 - 17:12

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

À quelques jours du Noël et de la bonne année, les Ponténégrins ne se ruent pas encore sur les magasins et les commerçants s’apprêtent à passer des moments moins fastes que les années précédentes.  

Depuis quelques jours, les décorations illuminent les façades de certains magasins, annonçant que tout y est pour les festivités de fin d'année synonymes de rassemblement familial. Malheureusement, le coeur n'y est pas chez tout le monde.

Dans les marchés de Pointe-Noire, l’ambiance reste encore morose et pour les commerçants, les ventes ne décollent pas alors que c’est habituellement à cette période qu’ils font de meilleures affaires.

Cette année, les calculs sont presque faussé et les commerçants réfléchissent d’ores et déjà à un changement de stratégie pour l’avenir. En effet, la crise s’est invitée au point où le budget de nombreux ménages est observé à la loupe car la sombre conjoncture économique pèse sur les finances des familles qui se montrent plus économes qu’avant. 

Dans les centres commerciaux, où règne traditionnellement une grande affluence dès fin novembre et début décembre, les clients sont moins nombreux. Même constat dans les magasins d’habillement, où les tenanciers évoquent un mois de décembre très difficile.

Pour écouler leurs stocks, ces derniers fondent désormais leurs espoirs sur les soldes. « J’attends les derniers jours  dans l’espoir de bénéficier d’alléchantes remises sur toute une gamme de produits, de l’électronique au prêt-à-porter, en passant par les chaussures jusqu’aux jouets d’enfants », a dit Pauline Samba, une habitante de la ville océane.

Notons que le temps des grands bénéfices pour les commerçants, en période de fête de fin d’année, semble être bien lointain à Pointe-Noire. Contrairement aux années précédentes, bon nombre mais également les consommateurs s’apprêtent à passer des fêtes moins fastes que d’habitude.

 

Hugues Prosper Mabonzo

Légendes et crédits photo : 

Des jouets pour enfants / DR

Notification: 

Non