Fisc : l’exécutif prône une approche participative

Jeudi 22 Août 2019 - 18:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le gouvernement veut réduire la pression fiscale pour inciter les contribuables à payer les impôts. C’est l’enjeu de la dernière Conférence nationale de législation fiscale tenue le 21 août, à Brazzaville.

La rencontre a réuni les principaux acteurs économiques et du monde des affaires, ainsi que les cadres des régies financières (impôts et douanes) et les experts-comptables et fiscaux. Elle visait à promouvoir le dialogue entre les administrations et les partenaires ainsi qu'à maximiser les recettes fiscales.

Pour l’initiateur, ce genre d’initiative aide à concilier les positions et à lever certaines incompréhensions. « Cette rencontre combien importante pour l’amélioration du climat des affaires de notre pays entend ouvrir des échanges entre les contribuables et l’administration fiscale, question de prévenir les nombreuses incompréhensions qui caractérisent si souvent leurs rapports », a indiqué Hilaire Mavoungou, le directeur de cabinet du ministre des Finances.

Au cours de leurs travaux thématiques, les participants ont planché sur des sujets comme « l’impôt sur le revenu des personnes physiques et l’impôt sur les sociétés » ; « les impôts locaux » ; « la Taxe sur la valeur ajoutée et les taxes diverses ». Les échanges leur ont permis justement de rapprocher les vues, même si des divergences subsistent.

C’est ainsi que le directeur général des Impôts et des domaines, Ludovic Itoua, a salué les efforts consentis par le gouvernement, d’après lui, pour soutenir l’administration fiscale dans le contrôle et le recouvrement fiscaux.

« Le ministre Calixte Nganongo poursuit sans relâche son projet d’informatisation des différentes structures de l’administration fiscale, l’interconnexion et l’amélioration des relations avec les administrations sœurs telles que la douane et le Trésor public, pour amender des performances de l’administration fiscale », a déclaré Ludovic Itoua. 

Retenons que la Conférence nationale de législation fiscale, qui est à sa septième édition, est un cadre d’échange institué depuis l’an 2000.  

Fiacre Kombo et Carmela Makita (Stagiaire)

Légendes et crédits photo : 

Les participants à l'activité

Notification: 

Non