Florence Mbadu Emeneya : « Une vie, un destin », un ouvrage à titre posthume pour son époux

Jeudi 23 Avril 2020 - 15:10

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Veuve et mère des enfants de l’artiste King Kester Emeneya, l'ancienne miss du siècle vient de publier en début de cette année un livre de 244 pages rendant hommage à son mari, l’artiste congolais décédé il y a 6 ans déjà à Paris, des suites d'une longue maladie.

Florence Mbadu Emeneya vit en France avec ses quatre enfants. A travers le livre récemment paru, elle honoré le vœu de son défunt époux, Jean Baptiste Emeneya Mubiala de son vrai nom, qui avait souhaité de son vivant écrire un livre après la fin de sa carrière.

Le livre relate la vie de l’artiste, de sa naissance jusqu’à la rencontre de celle qui deviendra plus tard son âme sœur. Si Florence y décrit avec romance leur rencontre à l’aube d’une carrière musicale qui allait être éclatante, elle révèle avec amertume les péripéties qui ont meurtri son cœur sur la confiscation de l’héritage des biens laissé par son époux. Elle décrit les accrochages avec la belle-famille et laisse ouvrir un couloir sombre sur ce genre de situation en Afrique. « Perdre mon mari est la plus horrible des choses qui me soient arrivées, j'étais encore très jeune, avec trois enfants et enceinte de mon quatrième enfant », confie Florence.

L’ouvrage explique combien il fallait être forte pour ne pas sombrer ni agoniser, l’endurance mesurée face aux tribulations que lui imposait la vie. Ce livre résume en toute simplicité le récit de sa vie et de son destin.

Florence Mbadu est originaire de la République démocratique du Congo, née à Kinshasa en 1981. Mannequin, miss élégance en 1995, elle remporte la couronne le 31 décembre 1999. Depuis lors, elle est considérée à l’autre rive comme la miss du siècle dernier. Grace a sa propre expérience de veuve, Florence a créé une ONG dénommée « Famille du cœur », dont elle est fondatrice et présidente. Elle pense soutenir les femmes victimes de toutes sortes de violences après le décès de leur époux. « Reine des fleurs » est la chanson par laquelle King Kester Emeneya lui a rendu hommage. Aujourd'hui, elle lui rend l’ascenseur à titre posthume avec cet ouvrage.

Karim Yunduka

Légendes et crédits photo : 

Couverture du livre

Notification: 

Non