Football : La Fifa donne raison à Lema Mabidi contre Raja

Mardi 26 Mai 2020 - 18:06

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L'instance faîtière du football mondial a donné gain de cause au milieu de terrain congolais Lema dans l'affaire qui l'opposait à son ancien club, le Raja de Casablanca.

Le milieu international congolais Chikito Lema Mabidi, actuellement sociétaire de FK Sabail avec l’ancienne star ghanéenne Mikaël Essien en Azerbaïdjan, a remporté son procès face au Raja de Casablanca du Maroc. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a, dans son verdict sur le litige entre les deux parties, tranché en faveur du Congolais pour non-respect des clauses contractuelles.

Ayant saisi la Fifa, le voilà qui trouve gain de cause, Raja devra lui verser une indemnité de 2,6 millions de dirhams qui équivaut à 280 mille dollars américains. Lema est arrivé au Raja en 2015 en provenance de V.Club. Après quatre ans, le joueur et le club sont entrés en conflit parce qu’il réclamait ses arriérés de salaire. « A la fin de mon contrat, le Raja m’a demandé de prolonger de deux saisons, mais j’ai refusé de le faire avant d’être payé. Je leur ai dit de me payer d’abord, ensuite on pourrait s’asseoir autour d’une table de négociations pour discuter d’un nouveau contrat, mais ils ont refusé », a déclaré l’ancien milieu relayeur de V.Club qui a finalement choisi de faire appel à la Fifa qui a tranché en sa faveur.Mais du côté de Raja, on pense déjà à faire appel de la décision de la Fifa. Selon 360°sport.ma, «Raja compte recourir au TAS, non pas pour annuler la décision de la Fifa, mais pour revoir à la baisse le montant à verser à son ancien joueur ».

C’est le quatrième procès perdu par Raja. Les Verts de Casablanca ont été débouté dans l’affaire de l’attaquant international Ben Malango Ngita, ancien du Tout Puissant Mazembe qui s’est retrouvé à Casablanca dans des conditions peu orthodoxes. La Fifa a certes autorisé le joueur à prester dans le cadre de la protection des athlètes, tout en sommant Raja Casablanca de payer une somme d’indemnisation de 3 millions de dirhams à Mazembe. Le club marocain devra aussi débourser 4 millions de dirhams dans l’affaire de Beni Yass (Emirats arabe unis) dans l’affaire Ismail Benlamaalem, 700 mille dirhams pour le Ghanéen Ben Awal, et surtout le sérieux dossier de M’hamed Fakhir qui a refusé un versement de la Fédération de 5,2 millions de dirhams (prélevé sur les droits TV qui reviennent au club) pour plier son litige avec le Raja. Le TAS pourrait aussi être saisi sur ce dossier, indique-t-on.

Martin Enyimo

Légendes et crédits photo : 

Chikito Lema Mabidi

Notification: 

Non