Force publique : Quatre-vingt-quinze commissaires et officiers de police prêtent serment

Samedi 24 Octobre 2020 - 16:37

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Après  deux ans de formation à l’école nationale supérieure de police de Yaoundé, au Cameroun,  quatre-vingt-quinze commissaires et officiers de police ont prêté serment puis porté leurs insignes de grade, le 24 octobre à Brazzaville, en présence du ministre de l’Intérieur et de la  Décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou.

Les quatre-vingt-quinze promus se sont engagés à servir loyalement le Congo et les Congolais en respectant les lois et règlements de la République tout en privilégiant l’intérêt général de la nation. Ces nouveaux commissaires et officiers de police souhaitent, selon leur propos, améliorer les services de la police de leur pays puisqu’ils seront affectés dans les prochains jours dans les différentes directions et unités de la police.

« Je suis lieutenant aujourd’hui, en même temps commissaire de police. Je suis très satisfaite puisque ce n’était pas évident surtout avec le coronavirus qui nous a compliqué la formation. Je m’engage à servir fièrement la République du Congo », a signifié Destinée Brejat Linda, l’une des promues.

Le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou, a, pour sa part, apprécié les efforts de ces élèves commissaires et officiers de police qui ont normalement terminé leur formation malgré la survenance de la pandémie de coronavirus. Il a, par la même occasion, salué les relations qui lient la République du Congo au Cameroun.

« A ce jour, le Congo compte plus de six cents officiers formés au Cameroun évoluant dans les unités et services de la police congolaise. Je prends acte des résultats obtenus par les stagiaires tout en les invitant à travailler davantage afin de mériter  l’attention du commandement.  Mesdames et messieurs, vous intégrez ainsi le monde professionnel et cela exige de vous de la discipline, de l’abnégation et surtout du travail bien fait », a déclaré Raymond Zéphirin Mboulou.

Notons que la promotion 2020,  dont le processus de formation a été fortement impacté par les effets de la pandémie de coronavirus, est la septième. Depuis 2006, le Cameroun reçoit des Congolais admis à l’école nationale supérieure  de police de Yaoundé pour des stages et formation.

Rude Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Les nouveaux officiers posant avec le ministre de l’intérieur et les autorités de la ville de Brazzaville/Adiac

Notification: 

Non