Formation : des jeunes sensibilisés à la culture de la paix

Lundi 19 Août 2019 - 18:49

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le Réseau panafricain des jeunes pour la culture de la paix (Payncop), antenne du Congo-Brazzaville, a initié du 9 au 13 août une formation sur les techniques et stratégies de la communication de masse, sous l’égide de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco).  

Au total, dix-sept participants, membres du Payncop-Congo et quelques journalistes, ont pris part à cet atelier. Ouvrant les travaux, Florentine Tasumbu Washema Okoni, formatrice et membre du secteur culture Unesco-Brazzaville, a déroulé le plan des activités de cette formation qui s’articulaient autour de deux modules.

Les travaux proprement dits de cet atelier ont consisté, durant deux jours, en la présentation générale du Réseau et le bilan de sa communication actuelle, suivie des théories et pratiques de la communication de masse.

A l’issue de la formation, les participants ont notamment pu s’enquérir de quelques techniques de communication sur l’importance du community management, la présentation des réseaux sociaux Facebook et les techniques d’optimisation de leurs contenus, la présentation des étapes de création d’un projet de communication en amont et en aval.

« Une fois formés, ces jeunes devront sensibiliser à la culture de la paix dans des zones sensibles et non-sensibles telles que dans des écoles et des villes post-conflits armés », a précisé Florentine Tasumbu Washema Okoni. Selon  l'Assemblée générale des Nations unies, la culture de la paix est un ensemble de valeurs, attitudes, comportements et modes de vie qui rejettent la violence et préviennent les conflits en s’attaquant à leurs racines par le dialogue et la négociation entre les individus, les groupes et les Etats.

Soumis à des travaux de groupe pour tenter d’apporter des résolutions au défi de communication du Payncop, chaque participant s’est dit satisfait de contribuer à une cause qui peut servir à changer les mentalités et éveiller les consciences essentiellement sur la paix et le vivre ensemble.

À cet effet, à en croire Harmoni Iloki Kombo, vice-coordonnateur national, le Réseau est ouvert à tous, précisément à la jeunesse, en vue de l’aider à pouvoir répandre les valeurs de paix et d’unité au sein de la société congolaise.

Au terme de la formation, Brusly Clichy Likibi, coordonnateur national du Payncop, a formulé ses remerciements à l'Unesco et aux participants. Il a, par ailleurs, rappelé que cette formation arrive à point nommé ; car la structure prévoit, dans les tout prochains jours, une campagne de sensibilisation à la culture de paix.

« Toutes les connaissances reçues en communication serviront à améliorer notre travail sur le terrain et à renforcer notre visibilité » a-t-il ajouté.

Organisation non-gouvernementale créée en décembre 2014 à Libreville au Gabon par l'Unesco avec l'appui de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale et de l'Organisation internationale de la francophonie, le Payncop a pour mission, entre autres, de promouvoir les valeurs de paix et de non-violence.
Il a pour vision de sensibiliser et de fédérer les jeunes sur leur responsabilité en tant qu'acteur pour la paix, la non-violence et le vivre-ensemble. En vue de son implantation dans plusieurs pays du continent par des coordinations nationales, le Payncop Congo est officiellement né en 2017.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merveille Atipo (stagiaire)

Légendes et crédits photo : 

Photo de famille des participants

Notification: 

Non