Formation : plus de deux cents jeunes initiés à l’informatique

Mercredi 20 Novembre 2019 - 18:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le député de la première circonscription électorale de Ouenzé, Juste Désiré Mondélé, a lancé, le 20 novembre, une session de formation gratuite au profit des jeunes du cinquième arrondissement ainsi que d’autres de Brazzaville.

Sur près de quatre cents jeunes sans emplois et élèves inscrits pour suivre la formation d’initiation à l’informatique, deux cent-vingt ont été retenus par les organisateurs.  En effet, les participants seront formés sur les modules comme Word, Excel et Publisher. Un motif de satisfaction pour Juste Désiré Mondélé qui espère rattraper les autres inscrits dont les noms sont sur la liste d’attente, d’autant plus que le but est d’aller vers la vision du président de la République qui concilie à la fois formation qualifiante et accès à l’informatique.

« Il est important pour nous que la jeunesse, non seulement celle de Ouenzé, mais de Brazzaville et du Congo en général, s’adapte, s’initie et maîtrise l’outil informatique. Vous savez qu’aujourd’hui, il faut bien se former parce qu’il y a des langues étrangères et l’informatique qui sont des outils qu’on exige pour avoir accès facilement à l’emploi mais aussi pour le quotidien des jeunes », a rappelé le conseiller spécial du président de la République, chef du département politique.

Insistant sur la discipline qui doit être observée pendant toute la durée de la formation, il a souligné que le but ultime est de bien former la jeunesse afin d’éradiquer petit à petit le phénomène de « bébés noirs », souvent lié à l’oisiveté. Ainsi, des absences et retards non justifiés seront systématiquement remplacés par ceux qui sont sur la liste d’attente, a martelé le président d’honneur de la fondation éponyme, Juste Désiré Mondélé.

« Pour bien apprendre, il faut être discipliné. La formation sera donnée par des personnes qualifiées et sera sanctionnée par des certificats d’évaluation. Ce qui exige la discipline et l’assiduité. Il s’agit d’une formation complémentaire », a conclu le député de Ouenzé 1, estimant que la mobilisation observée signifie que la jeunesse a besoin d’apprendre et de s’éloigner de tous les vices qui l’entourent. Notons que cette formation, qui n’est pas la première du genre, se déroule à la permanence parlementaire du député dénommée « Maison du citoyen ».

Parfait Wilfried Douniama

Légendes et crédits photo : 

Le député Juste Désiré Mondélé lançant la formation ; une vue des apprenants/Adiac

Notification: 

Non