Formation professionnelle : reprise normale des cours à l’Institut technique de Loudima

Mercredi 30 Janvier 2019 - 18:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Après un mois une perturbation à cause de la grève des enseignants, les enseignements viennent de reprendre effectivement dans l'établissement d’excellence, à la suite du versement de huit mois de salaire aux enseignants et quatre mois de bourse aux étudiants.

Le ministre de l’Enseignement technique et professionnel, Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint Eudes, vient d’effectuer une visite de travail à l’Institut de formation technique et professionnelle de Loudima (IFTPL).  Il a mis à profit cette occasion pour échanger avec le personnel administratif et enseignant.

Le ministre a rappelé à ses interlocuteurs l’importance de cette école d’excellence, fruit de la coopération Congo-Namibie. Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint Eudes a donné des instructions fermes au personnel administratif, aux enseignants et aux apprenants d’observer la discipline qu’impose cet institut dont l’objectif est de former les futurs cadres congolais et namibiens.

Notons que l’IFTPL a été inauguré le 22 octobre 2014. Cette école, dont les premiers bacheliers sont sortis en 2018, offre des formations dans les filières industrielles (génie civil) ; maintenance industrielle ; agriculture et élevage ainsi que les métiers de l’hôtellerie.

L’accès à cet établissement scolaire se fait par voie de concours ouvert aux apprenants congolais et namibiens, âgés de 16 à 18 ans et titulaires du brevet d’études techniques, du brevet d’études du premier cycle ou d’un autre diplôme équivalent.  Le quota est de cinquante places par Etat, soit cent par session et par promotion.

La durée de la formation est de quatre ans et la première année est consacrée à l’apprentissage des langues : le français pour les Namibiens et l’anglais pour les Congolais. Les trois autres années étant réservées à la préparation du baccalauréat.       

Roger Ngombé

Légendes et crédits photo : 

Le ministre et les autorités administratives pendant la réunion

Notification: 

Non