Gendarmerie nationale : le commandant de région du Kouilou lance ses activités

Jeudi 31 Janvier 2019 - 19:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le colonel Jean Bruno Kidzimou a organisé, le 31 janvier, à Loango, le rassemblement régimentaire inaugural, devant les officiers et autres cadres de la  région de gendarmerie de son département, en présence de l’aumônier aux armées, l'abbé Jean-Jacques Mathos.

Le premier commandant de région de gendarmerie du Kouilou, le colonel Jean Bruno Kidzimou, a officiellement lancé ses activités en attendant l’achèvement de leur édifice. Nommé après la scission entre la région de gendarmerie de Pointe-Noire et celle du Kouilou, le colonel a pris ses fonctions depuis le 22 novembre 2018.

En effet, après la revue des troupes mises en place par le capitaine Mansi Louba, commandant des troupes, le  colonel Jean Bruno Kidzimou a pris rendez-vous avec l’histoire de la gendarmerie du Kouilou. « Je prends la parole ce matin devant cette auguste assemblée pour écrire avec vous les annales de la création et de la région de gendarmerie du Kouilou. En effet, deux mois après ma prise de fonction, aujourd’hui et maintenant, l’histoire retiendra la date du 31 janvier 2019, comme celle du lancement effectif de la montée en puissance de la région de gendarmerie du Kouilou », a-t-il indiqué.

Le commandant de région a rappelé à ses hommes que son devoir est de vulgariser les orientations du président de la République, chef suprême des armées, à l’endroit de la force publique. Ses orientations contenues dans son message à la nation devant le parlement réuni en congrès et lors du réveillon d’armes du 31 décembre sont, entre autres, ses félicitations à la force publique pour son action salvatrice au bénéfice du maintien de la sécurité et du renforcement de la sureté nationale.

Le premier gendarme du Kouilou a poursuivi que le président a instruit les conseillers de statuer sur les attitudes réfracteurs au travail. « Les contrôles inopinés doivent devenir systématiques dans la Fonction publique pour  éradiquer les fraudes, les tricheries et les autres cas de malveillance », a-t-il rappelé avant de féliciter la force publique pour son engagement, son dévouement, son sens du devoir et la relation qu’il a établie avec le peuple en surmontant les difficultés et en assumant sa mission avec honneur et dignité. « Le chef suprême des armées nous exhorte à beaucoup de discipline et de rigueur dans le travail. Cependant, le ministre de la Défense nationale a instruit les Forces armées congolaises et la gendarmerie nationale à travers une directive annuelle  de 2019 ».

Le commandant de gendarmerie du Kouilou a ajouté que partant des insuffisances relevées en 2018, le ministre de la Défense a martelé que les instructions du président de la République sur la discipline et la rigueur dans le travail, la gestion rigoureuse des ressources matérielles et financières, la gestion rigoureuse des effectifs et carrières devraient déboucher sur les avancements au mérite. La poursuite de l’effort d’instruction de formation et d’entraînement ainsi que la relance de la pratique du sport dans la force publique font partie de ces instructions.

La RGK s'engage à la tolérance zéro

Le commandant est revenu sur les axes majeurs avisés par le commandant de la gendarmerie nationale qui conditionneront les efforts d’amélioration de leurs performances en 2019, à savoir la poursuite des engagements internationaux, le renforcement des capacités opérationnelles dans le contexte de la mise en œuvre du chemin international de la gendarmerie, la poursuite de la réorganisation structurelle et territoriale… « Partant des orientations du président de la République, de la directive annuelle 2019 du ministre de la Défense nationale, des instructions du commandant de la gendarmerie nationale, le commandant de la région de gendarmerie du Kouilou avec l’ensemble des personnels de la région s’activeront à bâtir le programme d’activités pour répondre aux attentes de la hiérarchie. Tolérance zéro en torture et service multiple pour les personnes gardées à vue, tolérance zéro en évasion. La région de gendarmerie du Kouilou se veut une gendarmerie de proximité par essence, une gendarmerie rurale, adaptons-nous aux exigences du monde rural", a-t-il martelé.

Le colonel a, enfin, demandé à ses hommes de faire respecter strictement, dans les unités sous-tutelle et garnison, le port de l'uniforme.  Soulignons que ce rassemblement inaugural a été couplé à la levée des couleurs. Par ailleurs, quelques cadres ont été nommés parmi lesquels le capitaine Armel Patrice Kalanguembo, commandant de compagnie térritoriale de Madingo-Kayes, le capitaine Guy Nazaire Ndongo, commandant de la compagnie térritoriale de Hinda, le capitaine Omer Tamodjem Djouboué, commandant de l'escadron spécialisé de sécurité et de gendarmerie du Kouilou, le capitaine Mansi Louba, commandant adjoint de la compagnie térritoriale de Madingo-Kayes.

 

Charlem Léa Legnoki

Légendes et crédits photo : 

1- Le colonel Jean Bruno Kidzimou, pendant le rassemblement /Adiac 2-Les troupes /Adiac 3-L'entrée de l'étendard/Adiac

Notification: 

Non