Haut-Uele : l'Olpa salue la libération d’un journaliste à Durba

Jeudi 6 Août 2020 - 18:25

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’ONG appelle les autorités de cette province à assurer un climat qui puisse permettre la liberté de la presse, en laissant les journalistes et autres professionnels des médias exercer librement leur travail.

L’Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (Olpa) s’est réjouie de la libération de Romeo Lokana Lubanga, journaliste à radio Jambo FM, station communautaire émettant à Durba, cité minière située dans le territoire de Watsa, à 300 km d’Isiro, province du Haut-Uele. Tout en prenant acte de cette libération, l’organisation condamne, néanmoins, la procédure ayant conduit à l’interpellation du journaliste. « Ceci constitue une atteinte à la liberté de  la presse garantie par la législation congolaise et les instruments juridiques relatifs aux droits de l’homme », a-t-elle indiqué.

Romeo Lokana Lubanga, note cette ONG, a été libéré, le 6 août 2020, après 24 heures de détention au cachot de l’Agence nationale des renseignements (ANR/Durba). L’association rappelle, par ailleurs, que le journaliste a été interpellé, le 5 août, au bureau de l’ANR/Durba au moment où il s’y était rendu pour répondre à l’invitation du responsable local de ce service. Arrivé sur le lieu, explique l’Olpa, le journaliste a été entendu sur procès-verbal par le responsable précité qui l’a accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat.

L’organisation indique que cette accusation a été consécutive à la diffusion, le 30 juillet 2020, sur les antennes de radio Jambo FM, d’une émission intitulée « A vous l’antenne », au cours de laquelle le journaliste a émis le vœu de voir les autorités définir clairement les limites de la concession minière de Kibali Gold Mines pour éviter le conflit avec les exploitants artisanaux de l’or.

Lucien Dianzenza

Légendes et crédits photo : 

Le journaliste Romeo Lokana Lubanga

Notification: 

Non