Hinda : les femmes sensibilisées au cancer du sein

Lundi 29 Octobre 2018 - 20:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Une séance d'information sur la maladie a été organisée dans la localité à la faveur de la campagne mondiale dite "Octobre rose", le 27 octobre, par la direction départementale de la Santé du Kouilou.

 

 

 

 

  

"Octobre rose" est une campagne mondiale de communication destinée à sensibiliser au dépistage du cancer du sein féminin et à récolter des fonds pour la recherche. Pour ce faire, la direction départementale de la Santé du Kouilou a organisé des séances de sensibilisation au cancer du sein à l’intention des femmes de Hinda et du personnel soignant, en particulier des sages femmes évoluant dans les centres de santé de cette circonscription administrative. Une initiative qui a réjoui Elisabeth Mangoko, administrateur maire de  la communauté urbaine de Hinda, qui a remercié, dans son mot d'usage, les organisateurs d’avoir choisi sa circonscription dans son mot d’usage.

L’organisation de cette activité est une directive du ministère de la Santé et de la population, a dit Chantal Pauline Portella, directrice départementale de la Santé du Kouilou, avant d’expliquer les raisons qui ont motivé sa tenue et d'ajouter que le cancer du sein est un fléau qui sévit en Afrique ainsi que dans le monde, et son diagnostic peut se faire tous les mois par des gestes simples. Le Dr Hermione Sandrine Banouanina Diabeno, médecin chef du district sanitaire Hinda-Loango, a ainsi expliqué ces gestes simples qui sauvent en parlant des symptômes. Aussi, a-t-elle conseillé, de toute grosseur nouvelle au sein de l’aisselle, toute modification de la forme ou de la taille du sein, tout écoulement par le mamelon, tout changement notoire de l’aspect de la peau du sein ou de l’aréole, crevasses, pigmentation doivent être signalés au médecin. Selon elle, les facteurs provoquant le cancer du sein peuvent être l’hérédité, le diabète de type 2, la contraception, l’abus d’alcool… Dans sa communication, le Dr  Sandrine Banouanina a insisté sur le dépistage, conseillant les femmes de consulter un médecin ou un professionnel de santé quand un signe anormal est constaté au niveau du sein. Elle a, en outre, exhorté les femmes à ne pas abuser de l’alcool, de tabac, de la sexualité non protégée, l’utilisation des pesticides tels les antimoustiques, etc.  La consommation des aliments sains et riches en légumes et fruits et la pratique  régulière des activités physiques et sportives sont recommandées, a-t-elle renchéri.

Après la sensibilisation, les femmes de Hinda, en compagnie du personnel de la direction départementale de la Santé du Kouilou, ont organisé une marche sur une distance de près de 600 m, du jardin public au poste de sécurité public en aller-retour, prouvant qu’elles sont debout et mobilisées pour lutter contre le cancer du sein.

 

Hervé Brice Mampouya

Légendes et crédits photo : 

Les femmes de Hinda et le personnel de la direction départementale de la santé au cours de leur marche / Adiac

Notification: 

Non