Hommage : OrthogrAfrique sort ses cartes King Kester Emeneya

Mercredi 13 Février 2019 - 18:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Olivier Kayomo, concepteur du premier jeu de société africaine moderne dont le premier coffret est consacré à la République démocratique du Congo (RDC), a publié les cartes de jeu le 13 février, à l’occasion des cinq ans de la disparition de l’illustre chanteur.

La carte de jeu PhotogrAfriqueLa sortie des cartes de jeu BiogrAfrique et PhotogrAfrique qui reprennent en fait la biographie et la photo de Jean-Baptiste Mubiala, dit King Kester Emeneya, a surpris plusieurs personnes. Cela a été carrément une découverte. Olivier Kayomo qui les a personnellement envoyées à Le Courrier de Kinshasa ne s’est pas servi par hasard de ces supports inédits en cette date qui rappelle la mort du chanteur. « A l’occasion du cinquième anniversaire de son décès, nous avons pensé que c’est une façon de lui rendre hommage en publiant ces cartes notamment sur les réseaux sociaux », a-t-il expliqué. Par-delà le fait de le compter parmi les personnages de son jeu sorti en 2017, « l’idée c’est de rendre hommage et d’immortaliser les grands noms de la musique congolaise disparus ».

Du reste, le choix de King Kester Emeneya n’est pas isolé. « C’est comme les huit autres artistes musiciens qui figurent dans la première édition d’OrthogrAfrique, la version RDC », a indiqué Olivier Kayomo. Et de préciser : « Pour cette première série d’édition, le premier coffret reprend les musiciens qui ont marqué de leur empreinte la musique congolaise par l’excellence de leur travail ».

Par ailleurs, pour le père d’OrthogrAfrique, le génie de ces différents artistes méritait d’être valorisé surtout qu’ils sont disparus. « Nous leur rendons hommage parce que nous voulons que la mémoire collective se retrouve dans OrthogrAfrique. Nous pouvons de la sorte nous réapproprier notre mémoire collective historique, culturelle, scientifique, etc. », a-t-il affirmé.

En outre, Olivier Kayomo a ajouté : « Culturellement parlant, Emeneya, tout comme Papa Wemba, Wendo Kolosoy, Tabu Ley, Franco, Abeti Masikini, M’Pongo Love, Pepe Kallé sont repris comme étant des grands leaders par rapport à leurs voix, leurs parcours artistique et musical en RDC ». C’est à cet effet qu’il a choisi de consacrer à chacun trois cartes. Et de continuer : « La première est une BiogrAfrique qui définit leur biographie, la deuxième est une PhotogrAfrique qui illustre l’image de l’artiste et la troisième est DiscogrAfrique où l’on donne trois œuvres, albums ou titres de chansons de ses artistes dont les jours devront deviner l’identité ».La carte de jeu BiogrAfrique

Le jeu OrthogrAfrique est né de la contraction des mots Orthographe et Afrique. C’était à la base un concours d’orthographe, d’épellation des mots pour les jeunes de 10 à 15 ans initié par Olivier Kayomo en Belgique. De fil en aiguille, il est devenu un divertissement familial, le jeu de société « OrthogrAfrique, le génie de la Francophonie ». Jusqu’ici, il est disponible uniquement dans une première version congolaise d’une série continentale.

L’autre hommage que feu King Kester aura reçu le 13 février  est celui de ses proches. Après un recueillement sur sa tombe à la Nécropole Entre Terre et Ciel dans la matinée, ils avaient prévu de partager un verre à Matonge, non loin de la Place Victoire. Cerise sur le gâteau, dans la soirée, les fanatiques du King étaient conviés à les rejoindre pour un moment de détente avec l’équipe actuelle de l’orchestre Victoria qui a joué les titres inédits de leur nouvel album.

 

Nioni Masela

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : La carte de jeu PhotogrAfrique Photo 2 : La carte de jeu BiogrAfrique

Notification: 

Non