Hydrocarbures : Denis Sassou N’Guesso appelle au soutien de la Russie pour la construction d’un oléoduc

Jeudi 24 Octobre 2019 - 19:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le chef de l’Etat congolais a plaidé le 24 octobre, en marge du sommet Russie-Afrique, pour l'érection, avec l’appui de Moscou, d’un pipeline devant relier la région pétrolifère du Kouilou (sud) à la partie septentrionale du pays.

« Je réitère la ferme intention de construire, avec le concours de la Russie, un oléoduc d’environ mille kilomètres pour l’approvisionnement des produits pétroliers et gaziers de la République du Congo et des pays voisins », a déclaré le président de la République.

Il s’agit d’un projet qui aura un impact important sur l’économie du Congo et sur celle de certains pays d’Afrique centrale. Il devrait faciliter l’acheminement des produits pétroliers en un laps de temps vers le nord du pays où les entreprises, notamment forestières, utilisent les camions citernes pour transporter le carburant.

Le président Denis Sassou N’Guesso a également évoqué les efforts de son pays en faveur de l’amélioration du climat des affaires et la diversification de l’économie nationale à travers la mise sur pied de quatre zones économiques spéciales.

« Le sous-sol de mon pays regorge des polymétaux, du phosphate, du fer, de potasse, de gaz et de pétrole. Le réseau hydrographique offre des sites d’hydroélectricité à vocation continentale », a-t-il lancé.

Le chef de l’Etat congolais a, en outre, appelé au soutien du Fonds bleu pour le Bassin du Congo qu’il a qualifié d’« outil au service de l’humanité en termes de régulation climatique ».

Initiative de la Fondation Brazzaville, ce fonds, présenté pour la première fois à la Cop 22 au Maroc, en 2016, met un accent sur la préservation des écosystèmes forestiers de la sous-région, l’amélioration des conditions de vie de la population riveraine, l’entretien des voies navigables, la construction des barrages hydroélectriques.

Par ailleurs, en tant que partenaire historique de l’Afrique, la Russie est également tenue d’appuyer les initiatives des pays du continent au profit de la paix et de la stabilité qui constituent la condition sine qua non pour le décollage socioéconomique.

Christian Brice Elion

Légendes et crédits photo : 

Le président Denis Sassou N'Guesso lors du sommet Russie-Afrique à Sotchi

Notification: 

Non