Impôts : les commerçants invités à contribuer à l’élargissement de l’assiette fiscale

Mardi 27 Octobre 2020 - 16:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le directeur général des Impôts et des Domaines, Ludovic Itoua, a lancé un appel le 27 octobre à Brazzaville aux contribuables de payer les impôts afin de permettre à l'administration fiscale de faire face aux impératifs budgétaires. Il s'est exprimé lors d'une rencontre avec le syndicat des commerçants du Congo.

« Nous avons cherché à rencontrer le syndicat des commerçants du Congo pour échanger avec eux. Car, la force des impôts c'est les contribuables. On ne peut pas aller en 2021 avec des problèmes en suspens, il fallait en discuter », a indiqué le directeur général des Impôts.

Depuis quelque temps, les commerçants dénoncent les mauvaises pratiques de certains agents des impôts qui procèdent à la fermeture abusive des magasins à Ouenzé (5e arrondissement de Brazzaville), à cause de la taxe immobilière sans une mise en demeure ; des recouvrements par les agents fiscaux sans pièce justificative ; l’augmentation du simple au double du montant des impôts de certains commerçants, sans raisons valables.

« Nous sommes conscients des comportements déviants de certains de nos collaborateurs sur le terrain. Nous aurons l’occasion de les faire asseoir pour les conscientiser et les moraliser afin que les pratiques décriées ne se reproduisent plus », a déclaré Ludovic Itoua.

Pour le vice-président des syndicats des commerçants du Congo, Alexandre Ossébi, cette réunion était salvatrice. « C’est une rencontre que nous avons voulue depuis un moment. A cause de ces abus, à Makélékélé, on compte environ 60% des commerçants qui n’ont pas encore payé leurs impôts à cause des exigences des agents », a-t-il souligné et de poursuivre : « Le paiement des impôts est pour nous un devoir. Malheureusement, pour cette année, la situation s’est compliquée à cause de la crise sanitaire et les agents des impôts ne nous facilitent pas la tâche. Le directeur nous a rassurés, nous sommes confiants. »

Lopelle Mboussa Gassia

Légendes et crédits photo : 

L'administration fiscale et le syndicat des commerçants lors de la réunion

Notification: 

Non