Inspection générale d’Etat : près de trente contrôleurs s’imprègnent de la nouvelle version du système comptable Ohada

Mardi 7 Janvier 2020 - 14:27

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les cadres de l’Inspection générale d’Etat  vont apprendre, du 7 au 24 janvier à Brazzaville, les nouvelles notions contenues dans le système comptable de l’Organisation pour l’harmonisation du droit des affaires (Ohada) révisé.

Organisé par le Projet des réformes intégrées du secteur public (Prisp), cet atelier de perfectionnement a pour objectif de permettre à ces cadres de mieux apprécier les résultats financiers et lutter contre la fraude tout en se conformant aux nouvelles procédures.

« C’est une initiative louable car, elle intègre le plan du contrôleur général d’Etat qui consiste à arrimer nos structures aux évolutions actuelles, dans le cadre de nos missions de contrôle. Toute structure est obligée de s’adapter surtout qu’en matière de contrôle les normes changent tout le temps », a déclaré jean Flavien Mabiala, un contrôleur d’Etat.

Soulignant : « Nous sommes appelés à aller dans les établissements publics et dans certaines structures bénéficiaires des concours financiers de l’Etat. Donc il faut savoir comment adapter la comptabilité par rapport aux nouvelles évolutions. »

Quelques nouveautés apportées dans ce système comptable concernent le cadre conceptuel, un élément important qui définit les principes d’élaboration d’un état financier, a expliqué Yvon zebo, formateur et expert-comptable venu de la RDC.

La formation au profit des contrôleurs de l’Inspection générale d’Etat se fait en trois vagues jusqu’au 6 mars prochain.

Rappelons que l’année dernière, le Prisp a organisé des séminaires et ateliers de formation à l’endroit des agents de plusieurs structures étatiques, à savoir la Fonction publique, la douane, l’Inspection générale des finances, la Cour des comptes etc.

Cofinancé par le Congo et la Banque mondiale à hauteur de 22 milliards de FCFA, le Prisp a pour objectif, entre autres, de moderniser la gestion de l’administration publique.

 

Lopelle Mboussa Gassia

Légendes et crédits photo : 

Une vue des participants à la formation sur le système comptable Ohada révisé

Notification: 

Non