Interview. Tatiana Cruz : "Chaque enfant doit trouver un moment de prendre son envol seul "

Jeudi 17 Octobre 2019 - 22:07

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Connue pour son timbre vocal mélodieux et électrisant qui s'accorde considérablement au rythme de la musique congolaise, la chanteuse, auteure, interprète  et ancienne voix angélique du chanteur Karmapa et ex-collaboratrice du label Wanted nous livre son parcours. Interview.

Les Dépêches du Bassin du congo (L.D.B.C).: Parlez nous de vous et de votre parcours.

Tatiana Cruz (T.C.):  Je suis une artiste  musicienne  qui a commencé par le rôle de choriste dans les studios, puis j 'ai intégré le groupe de l'artiste Karmapa où j' y suis restée pendant plus de cinq ans  avant de prendre mon envol, en 2017, pour une carrière solo.

L.D.B.C.: Marie Misamu semblait être votre modèle, était -ce une bonne intuition?

T.C.: Personnellement, ça été la plus parfaite  des intuitions que j'aie eues de toute ma vie car cette dame a marqué l'univers musical gospel africain par sa voix, son talent et son style. Le continent n'a jamais hébergé une autre artiste de ce rang jusqu'a présent.

L.D.B.C.: Comment qualifiez vous vos relations avec d'autres artistes de la République démocratique du Congo ?

T.C.: En majorité, j' en ai des bonnes à la limite du permissive. Mais pour le reste, il y a du respect mutuel d'autant plus que la rigueur de la concurrence parfois ne permet pas trop de rapprochements.

L.D.B.C. : Pourquoi avoir choisi  la musique comme métier ?

T.C:.  Pour ma part, c'est elle  qui m'a choisie. Je la vis, la respire car elle est dans mes entrailles et je ne sais rien faire d'autre que cela.

L.D.B.C.: Trois artistes que vous conseillerez de suivre?

T.C.: Fally Ipupa pour son parcours, la qualité de sa musique et pour sa renommée. Il est une référence en Afrique; Heritier Watanabe pour sa combativité  dans la musique, sa détermination, son courage et pour sa voix mélancolique; Yemi Alade pour son parcours également et pour son travail. C'est toujours  une source d' inspiration.

L.D.B.C.: A quoi ressemble votre journée?

T.C.: Réveil, musique, repos, musique, télévision, musique, puis dodo.

L.D.C.B.: Comment gérez vous votre succès?

T.C. : Pour l' instant, ce n'est pas à  l’ordre du jour de mes priorités.  Je travaille pour devenir grande un jour. Les artistes à succès, on les connaît et pour l'instant, je n'y suis pas encore arrivée.

L.D.B.C: Votre relation avec le public?

T.C.: C'est toujours un plaisir d'être encouragée, félicitée et je fais de mon mieux pour rester humaine et simple, rester accessible  et accueillante le plus possible.

L.D.B.C: Quelles sont les qualités d'un bon musicien selon vous  ?

T.C.: C'est celui qui maîtrise bien son art, qui travaille sans relâche pour s'améliorer chaque jour.

L.D.B.C.:  Qui aimeriez vous remercier ou pardonner?

T.C.:  Merci à Dieu pour la vie, à mon manager qui m'a permis de rencontrer Fabregas, à Wanted record, le producteur de mon premier album "Taget", à Karmapa pour le parcours qu'il m'a offert à ses cotés, à Publicom studio pour son travail jusqu'a présent, à mes fans, mélomanes et aussi à vous pour l’interview, et surtout à  tous ceux qui me soutiennent. Et pardon à toutes celles  auxquelles j'ai porté préjudice. Comme tout le monde, je ne suis qu'une humaine ..... rire

L.D.B.C: Comment vous vous en sortez dans cette arène prédéfinie pour et par les hommes ?

T.C.:  Oui, c 'est vraiment difficile, un parcours titanesque, la seule façon d'y arriver,  c'est de convaincre, s'imposer et faire ses preuves à travers ses œuvres.

L.D.B.C.: La catégorie de votre musique ?

T.C.:  La rumba est la belle place qui catégorise ma musique.

L.D.B.C: Des perspectives ?

T.C.:  La sortie de mon album "Confirmation" durant le premier semestre 2020 et le lancement d'une tournée par la suite.

 

Propos recueillis par Karim Yunduka

Légendes et crédits photo : 

Tatiana Cruz

Notification: 

Non