Invalidations des députés nationaux : des mouvements devant le siège du MLC

Mardi 11 Juin 2019 - 18:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Des militants du parti de Jean-Pierre Bemba ont brûlé des pneus devant le siège du MLC et se disent prêts à affronter la police venue sur place pour tenter de mettre de l’ordre.

Réagissant contre l’invalidation de huit de leurs députés nationaux, les militants du Mouvement de libération du Congo (MLC) sont descendus dans la rue, le 11 juin à Kinshasa. Dans une manifestation organisée devant le siège de leur parti, dans la commune de la Gombe, ils ont brûlé des pneus et se sont heurtés aux éléments de la police arrivés sur les lieux pour tenter de rétablir l’ordre. « Nous allons montrer à ce pouvoir qu’il ne peut pas tout se permettre dans ce pays. Après avoir volé le pouvoir au sommet de l’Etat, il veut tout prendre », a expliqué un manifestant.

La présence de la police est loin de dissuader les manifestants. Ils se disent déterminés à aller jusqu’au bout de leur logique. « Nous allons continuer, pour leur monter que le MLC constitue une force à ne pas négliger. Si aujourd’hui ils réussissent à nous disperser, nous allons nous retrouver encore demain, jusqu’à ce qu’ils comprennent notre message », a déclaré un autre militant du MLC, venu avec des pneus sur sa moto.

Une présence particulière de la police

Pour rétablir l’ordre public, la police a investi les lieux, munie de lance gaz lacrymogène,  en commençant par disperser les spectateurs pour mieux cerner les manifestants ou les obliger à se retrancher dans le siège de leur parti. Ce qui a permis d’éteindre le feu qui brûlait devant le bâtiment abritant les bureaux de cette formation politique.

La Cour constitutionnelle, dans ses derniers arrêts sur les contentieux électoraux, a invalidé une vingtaine de députés. Le MLC a perdu huit sièges dont deux de Kinshasa parmi lesquels celui de Raphaël Kibuka, qui a été le député national le mieux élu du district Mont Amba, et les six autres, des provinces.

 

Lucien Dianzenza

Légendes et crédits photo : 

Le feu allumé devant le siège du MLC /Adiac

Notification: 

Non