Journée mondiale de la population : appel aux partenaires de développement pour investir dans la lutte contre la mortalité maternelle

Samedi 11 Juillet 2020 - 16:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Cet appel a été lancé  le 11 Juillet par la vice-Première ministre et ministre du Plan , Elyseé  Munembwe, lors de son adresse à  la nation congolaise  faite à  l'occasion de cette journée  placée  sur le thème "Faire des arrêts sur la covid-19 : comment préserver la santé et les droits des femmes et des filles durant cette pérode de pandémie.

Pour Elyseé Munembwe, la célébration de la journée mondiale de la population lui offre l'occasion d'exprimer à tous les partenaires techniques et financiers et, plus particulièrement, au Fonds des Nations unies pour la population la gratitude du gouvernement pour leur appui constant dans la prise en compte des besoins des femmes et des adolescentes. Et  elle lance un appel à tous les acteurs de développement pour investir dans la lutte contre la mortalité maternelle, la promotion de la planification familiale, la prévention et la lutte contre les violences basées sur le genre ainsi que l’amélioration du système statistique national en RDC. La vice-Première ministre et ministre du Plan pense que pour "atteindre les objectifs de développement durable, il est indispensable de renforcer notre engagement en faveur de la protection et du respect des droits et de choix pour tous, dans les limites de notre législation et de réaliser l’ensemble du Programme d’action de la Conférence internationale sur la population et le développement".  

A en croire Elyseé Munembwe, la  célébration de la Journée mondiale de la population revêt un intérêt particulier pour la RDC qui fait face à bien de défis, notamment la forte fécondité  au niveau  national, la précocité de la fécondité, la mortalité  maternelle  toujours élevée  et la presistance des violences  sexuelles faites aux femmes et aux jeunes filles. A cela s'ajoute l'absence  de données fiables pour la planification du développement.

En dépit de ces défis, la vice-Première  ministre et ministre du Plan est conviancue que, avec la volonté  de tous, des efforts peuvent être fournis pour assurer un bien être aux Congolais : "Comme vous pouvez le constater, notre pays est confronté à de nombreux défis liés aux questions de population et développement. Ces défis ne sont pas insurmontables. Avec une volonté et une vision éclairée, des pas de géant peuvent être franchis pour assurer un bien-être à notre population tout entière" a- t-elle déclaré. 

Blandine Lusimana

Notification: 

Non