Judo : la Fédération définit son programme d’activités

Mercredi 12 Juin 2019 - 16:04

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Une réunion de la structure élargie au commissariat aux comptes, à la direction technique nationale ainsi qu’à la commission d’arbitrage a retenu, le 9 juin à Brazzaville, plusieurs actions qui seront menées dans les prochains jours sur l’étendue du territoire national.

 

 

En sa qualité de président de la Fédération congolaise de judo et disciplines associées (Fécojuda), Marien Ikama, ainsi que les membres qui le soutiennent, ont envisagé des stratégies pour relancer les activités de leur discipline. En effet, le bureau projette l’organisation d’un séminaire d’arbitrage, de coaching, d’harmonisation et de passage de grades en juillet, à Pointe-Noire, Dolisie et Nkayi. Un tournoi vacances est également prévu au mois d’août, à Brazzaville. Selon le communiqué final, un calendrier sur la restructuration des ligues sera publié prochainement.

Les participants à la réunion ont, par ailleurs, rappelé qu’il est interdit à tout individu n’ayant pas reçu mandat de parler au nom de la fédération, sous peine des poursuites judiciaires. « Le bureau exécutif fédéral de la Fécojuda initiera un courrier administratif aux médias aux fins d’interdire à toutes personnes n’ayant ni qualité ni droit et n’ayant reçu mandant de la Fécojuda de parler en son nom. En conséquence, les poursuites judiciaires seront engagées à l’égard de toutes personnes conformément aux lois de la République », indique le communiqué final.

En rappel, le ministère des Sports et de l’éducation physique avait décidé, dans la décision n°0266/ Msep-cab du 21 février, signée par Hugues Ngouélondélé, de suspendre ses relations avec la Fécojuda  pour une période maximale de six mois. La  même décision précisait que pendant cette période, le ministère des Sports et de l’éducation physique suspend également son assistance financière, matérielle et en personnel d’appui. Tout le personnel qui était affecté à cette structure avait été donc immédiatement retiré et la Fécojuda est interdite d’organiser des manifestations et compétitions nationales à caractère officiel.

«  La Fécojuda dispose d’un délai de six mois à compter de la date de signature de la présente décision, pour régulariser sa situation en organisant une assemblée générale élective extraordinaire ; passé ce délai, la fédération s’expose au retrait de l’agrément accordé par le ministère en charge des Sports », soulignait la décision.

 

Rude Ngoma (stagiaire)

Légendes et crédits photo : 

Les membres de la Fécojuda

Notification: 

Non