Justice : Félix Tshisekedi ordonne une enquête judiciaire à la RVA

Mercredi 6 Mai 2020 - 17:04

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Au cours de la dernière réunion du Conseil des ministres tenue le 4 mai à la cité de l’UA, le chef de l’Etat a instruit le ministre de la Justice et Garde des sceaux de diligenter une enquête judiciaire sur les faits de mégestion dénoncés à la Régie des voies aériennes (RVA) et de lui transmettre un rapport circonstancié avant la prochaine réunion du conseil.

Le président de la République a présidé cette 29è réunion du conseil  des ministres en vidéoconférence. Dans sa communication, Félix Tshisekedi a évoqué la possibilité de proroger l’état d’urgence sanitaire au regard des rapports lui transmis par l'équipe de riposte faisant état d'un risque persistant de contamination à grande échelle. Il a promis, à ce sujet, de déposer une demande aux deux chambres du Parlement en vue d'obtenir l'autorisation conformément à la procédure édictée par la Constitution en son article 144 alinéa 5.

Concernant la situation qui prévaut à la Régie des voies aériennes (RVA), le chef de l'État a fait état des plaintes des agents de cette entreprise publique qui dénoncent la mauvaise gestion et l'incapacité de leurs dirigeants à payer les salaires alors que tous les indicateurs de la société sont encourageants. Instruction a été donnée au vice-Premier ministre en charge de la justice et Garde des sceaux de diligenter une enquête judiciaire sur les faits dénoncés et de transmettre au chef de l’Etat un rapport circonstancié avant la prochaine réunion du conseil.

Il sied de rappeler que la direction générale de la RVA et ses travailleurs ne s’accordent pas autour de la paie ou non du mois d’avril. L’entreprise dit être dans l’impossibilité de garantir les salaires du personnel suite à la nullité de production occasionnée par la suppression des vols à cause du coronavirus. Une allégation que ne partage pas le personnel de l’entreprise qui y voit une manière de faire main basse sur leurs rétributions par une direction générale peu soucieuse du sort de ses employés. A travers leurs syndicats, les travailleurs réclament qu’un audit soit diligenté pour s’enquérir de la santé exacte de la société et de la manière dont les finances ont été gérées tout en menaçant d’aller en grève si, entretemps, rien n’est fait pour trouver une solution à leurs revendications.   

Evoquant le dossier de la Banque mondiale, Félix-Antoine Tshisekedi, a demandé au gouvernement de préparer un projet de loi d'approbation des accords de crédit à soumettre au Parlement afin de formaliser le soutien que l’institution financière internationale entend apporter au pays en cette  période de crise sanitaire liée au Covid-19.

Et suite à la propagation exponentielle de la pandémie à Coronavirus qui n'a pas permis au gouvernement d'atteindre ses objectifs vu le ralentissement des activités socioéconomiques causé par le confinement, le chef de l’Etat a demandé au conseil d’initier un projet de rectification du budget en cours d’exécution. 

Alain Diasso

Notification: 

Non