Kasaï : l’Unicef appelle à l’action en faveur des enfants

Mardi 19 Juin 2018 - 20:33

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les stigmates des attaques de la milice Kamwuina Nsapu sont  loin d’être oubliées par la population de la province. En dépit de l’accalmie et du retour à la normale des activités économiques, les indicateurs de la situation humanitaire sont au rouge.

Selon l’Unicef, les enfants et les femmes sont plus vulnérables, exposés aux maladies. Les enquêtes que cette agence onusienne a menées sur le terrain révèlent que quatre cent mille enfants risqueront de mourir de malnutrition aiguë sévère. Elle souligne encore que des milliers d’enfants qui ont été enrôlés dans des milices n’obtiendront pas l’aide dont ils ont besoin pour réintégrer leur famille et leur communauté. En  outre, ces  enfants sont privés de leur droit à l’éducation.

L’Unicef appelle à l’action pour sauver la vie de ces enfants qui ont besoin d’une assistance humanitaire. Dans la foulée, cette agence a entrepris plusieurs actions  humanitaires,  notamment la vaccination, l’accès à l’eau potable et à l’éducation. Grâce à ces interventions, deux  millions d’enfants ont été vaccinés contre la rougeole. Plus de 326 400 enfants ont eu accès à l’eau et à des services d’assainissement et d’hygiène, plus de 102 000 personnes touchées par le conflit ont reçu des produits non alimentaires et du matériel pour s’abriter. En ce qui concerne l’éducation,  plus de 20 000 enfants ont eu accès à une éducation, à des services psychosociaux et à du matériel d’apprentissage, plus de 1 700 enfants relâchés par les milices ont reçu de l’aide.

Cependant, révèle le rapport de l’Unicef  sur la situation des enfants dans le Kasaï, il reste encore énormément à faire pour mettre un terme à cette crise qui affecte en premier lieu les enfants si les interventions humanitaires ne sont pas intensifiées cette année. « Pour consolider les résultats obtenus et protéger la vie et l’avenir des enfants en danger dans la région du Kasaï, l’Unicef appelle toutes les parties au conflit et la communauté internationale à prendre des mesures urgentes visant essentiellement à mettre un terme aux actes de violence à l’encontre des enfants, à garantir l’accès à des services vitaux à tous les enfants et à financer l’apport d’une aide humanitaire durable », recommande le rapport.

Blandine Lusimana

Légendes et crédits photo : 

Les enfants ont droit à l’éducation

Notification: 

Non