Kikwit : la Fondation Mwimba Texas a essuyé les larmes de la population

Lundi 23 Juin 2014 - 16:34

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La tournée organisée dans cette ville a constitué le premier grand événement après la tragédie enregistrée à l’occasion de la célébration des quarante jours du décès de l’artiste Emeneya.

La ville de Kikwit, dans le Bandundu a vibré, le 18 et 19 juin, sous le rythme de la Fondation Mwimba Texas (FMT), qui y a organisé une tournée pour la sensibilisation et la conscientisation des albinos. Cette activité a été tenue conformément aux objectifs de cette association, de protéger, d’assister, d’encadrer et de défendre les droits des albinos et des personnes vulnérables.

Dans le cadre de cette activité, une délégation de cette ONG s’est rendue, le 15 juin, dans cette ville de la province du Bandundu afin de préparer la descente de son président, le catcheur albinos Alphonse Makiese Mwimba Texas, qui l’y a rejoint deux jours plus tard.

Pour saluer l’arrivée de ce sportif sur la terre kikwitoise, un carnaval motorisé a été organisé à travers toute la ville, à partir de l’aéroport. Sur tout le trajet, Mwimba Texas et toute sa délégation qu’encadrait près d’une centaine de motos, ont bénéficié des applaudissements frénétiques des Kikwitois, alignés pour saluer ce catcheur, roi du catch classique.

Un grand succès chez les « Bana Mayumbu »

L’ordre et la sécurité ont régné durant tout le séjour de la délégation de la FMT à Kikwit. Les autorités politico-administratives et militaires de cette ville dont le Maire adjoint, Jean-Claude Mungala, le commandant de la police nationale, le colonel Egwake, la représentante de la FMT dans cette ville, Mami Fimiembo, Mmes Mbuka Asengo, Céline Malemba et M. Steve de la Fondation Kamisendu, se sont personnellement impliqués afin d’assurer un séjour agréable à cette délégation et de donner à cette population ce spectacle qui devrait leur essuyer des larmes causés par des morts occasionnées lors de la célébration des quarante jours du décès de l’artiste King Kester Emeneya.

Au cours de la grande manifestation du 18 juin, le président de la FMT, Makiese Mwimba Texas, avec son éloquence habituelle a lancé le message de sensibilisation et de conscientisation des albinos et de toute la population. « Vous êtes des femmes et des hommes comme tout le monde. Vote sang est rouge comme celui de tout le monde. N’ayez donc pas de complexe dans la société car, vous n’êtes pas des sous-hommes ni des rejetés de la nature. Il n’y a que le manque de la mélanine dans la peau qui vous différencie avec les non-albinos », a-t-il soutenu pour encourager ses pairs albinos. Il a également appelé les familles qui ont des enfants albinos à ne pas les rejeter et à leur accorder les chances comme elles le font avec tous les autres enfants. « Ils ont les mêmes capacités que tous les autres enfants. Il faut les aider à être utiles dans la société », a-t-il conseillé.

Dans le cadre du soutien aux albinos et aux personnes vulnérables, Mwimba Texas a distribué des produits pharmaceutiques et autres produits de première nécessité.

Les combats de catch organisés le 19 juin au stade de Kikwit ont permis de confirmer cette exhortation du président de la FMT. Déjà, malgré une opinion qui proposait la délocalisation de ces activités, se souvenant de l’accident enregistré lors des événements liés au décès du musicien Emeneya, les Kikwitois sont venus nombreux au stade afin d’assister à cette exhibition de technique et de catch classique.

Mwimba Texas, abattu par Tombé son challenger, le catcheur masqué Katshombe. Alors que le directeur technique Tayson Tshimpaka l’a également remporté face à Foudre, malgré les pratiques fétichistes dont ce dernier a fait montre.

Le combat qui  avait opposé Mota de Kikwit avec bébé Rico, venu de N’djili n’était, selon des témoignages, qu’une véritable séance fétichiste qui n’avait rien à voir avec le catch classique prôné par Mwimba Texas et son club.

Cette tournée qui a bénéficié de l’appui du premier ministre Matata Ponyo, du gouverneur du Bandundu, Jean Kamisendu, et du produit VitMilk ouvre ainsi la voie à d’autres périples à travers d’autres provinces du pays. C’est donc dans ce sens que cette fondation lance un appel à d’autres autorités provinciales en vue de lui permettre de réaliser cette mission humanitaire et sociale envers les albinos.

Lucien Dianzenza