Kouilou : les parlementaires visitent le site de Kounda

Lundi 6 Juillet 2020 - 16:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Une délégation parlementaire conduite par le député Jean Didace Médard Moussodia, président de la commission plan, aménagement du territoire et infrastructures à l’Assemblée nationale, a effectué le 4 juillet une visite de travail dans le site Kounda, situé au  Kouilou, appartenant à la société Maisons sans frontières Congo.  

La visite de la délégation, composée par les membres des  commissions plan, aménagement du territoire et infrastructures et ceux de la  commission environnement et développement durable de l’Assemblée nationale, s’inscrit dans le cadre de suivi de la mise en œuvre du projet immobilier de la société Maisons sans frontières Congo sur son site de  Kounda où se construit la nouvelle ville « Les Résidences Caraïbes » située  dans le département du Kouilou.

Edifiant ainsi la presse sur l’intérêt de cette mission, les députés  Jean Didace Médard Moussodia et Blaise Ambeto ont expliqué que les membres des deux commissions sont  à  Kounda  conformément à une lettre adressée au président de l’Assemblée nationale par le fondateur gérant de la société Maisons sans frontières Congo sollicitant l’intervention de cette chambre  sur l’arrêt brusque des travaux  de cette société sur son site de Kounda, il y a près de deux ans et demi, par un membre du gouvernement.

Ainsi, le président de l’Assemblée nationale a instruit ces deux commissions pour légiférer par la preuve, au lieu de traiter ce dossier à distance depuis Brazzaville à travers des différents rapports et interventions. Pour ces deux députés, il est question de mieux s’enquérir de l’effectivité des faits en vue de rendre compte avec preuve à l’appui au président de l’Assemblée nationale que le chantier a été réellement arrêté en causant un grand préjudice à l’opérateur économique avec des lourds investissements dont certains matériels se sont abîmés. « Nous sommes ici devant un chantier qui observe tous les textes règlementaires avec toutes ses autorisations administratives possibles, un chantier  qui a même déjà engagé  les travaux de construction de plus de cinq mille villas modernes de haut standing répondant à toutes les bourses des Congolais. Ici  nous sommes réellement dans le cas d’un exemple du partenariat public-privé, conformément au Plan national de développement 2018-2022  prôné par le gouvernement de la République. Selon ce  plan,  l’Etat se  désengage d’un certain nombre des investissements en privilégiant ainsi les investissements privés. Le souhait serait que ce chantier qui a déjà consenti des investissements lourds puisse redémarrer le plus tôt possible, ce qui est un symbole fort de l’amélioration du climat des affaires et aussi pour la création des milliers d’emplois aux Congolais », ont-ils signifié.  

Avant la descente des honorables sur le site, une séance de travail a eu lieu dans un hôtel de la place entre les membres de la délégation parlementaire et le fondateur gérant du projet qui leur a présenté tous les documents d’autorisation de la faisabilité dudit projet y compris le nouveau plan directeur de la ville de Pointe-Noire approuvé par le décret présidentiel n°2018-228 du 13 juin 2018 portant approbation du schéma directeur d’urbanisme de la ville de Pointe-Noire intègre bien cette nouvelle ville Kounda, « Les Résidences Caraïbes ».

Dans cette nouvelle ville en création, qui s’étend sur 540 hectares,  sont prévues les constructions de plusieurs lots de maisons et villas de différents standings, un ensemble de commodités cohérentes tels que de grandes enseignes, cinéma, supermarchés, restaurants, hôtels, complexes sportifs, commerces, écoles, hôpitaux, lieux de culte, loisirs, ainsi qu’un parc animalier.  En plus des députés Jean Didace Médard Moussodia et Blaise Ambeto, la délégation était composée d’autres parlementaires et des conseillers, notamment Fréderic Yeka, Alphonse Gantselé, Davy Benoit Mouhounmounou, Aloïse Devic Bissouta Mabounda, Adolphe Ntari et Marcelin Okombi.

Notons qu’après la visite du site, la délégation est allée présenter ses civilités au préfet du Kouilou, Paul Adam Dibouilou.

 

 

 

Faustin Akono et Séverin Ibara

Légendes et crédits photo : 

Les parlementaires visitant le site de Kounda

Notification: 

Non